BFMTV

Procès Merah: déçue du verdict, Latifa Ibn Ziaten appelle la France "à se réveiller"

Ce jeudi, Abdelkader Merah, frère de Mohamed Merah, a été condamné à vingt ans de prison dont les deux tiers de période de sûreté. Reconnu coupable d'association de malfaiteur terroriste, il a été jugé non coupable de complicité d'assassinat. Latifa Ibn Ziaten, mère d'un soldat tué par Mohamed Merah, est apparue très affectée par ce verdict.

Ce jeudi, au palais de Justice de Paris, Abdelkader Merah a été jugé coupable d'association de malfaiteur terroriste mais non coupable de complicité d'assassinat. En conséquence, le frère de Mohamed Merah, le tueur de Montauban et Toulouse en mars 2012, a reçu une peine de vingt ans de réclusion criminelle dont les deux tiers de période de sûreté. Fettah Malki, qui comparaissait avec lui, sera astreint à une peine de 14 ans de réclusion criminelle et deux tiers de période de sûreté.

"J'espère qu'il pensera à la souffrance des familles tous les soirs"

Latifa Ibn Ziaten, mère du soldat français Imad Ibn Ziaten tué par Mohamed Merah le 11 mars 2012 à Toulouse, a réagi au sortir du jugement. Cette musulmane pieuse, qui lutte contre l'islamisme via son association "Imad Ibn Ziaten pour la jeunesse et pour la paix", a d'abord posé: "J’espère que Mohamed Merah est dans les mains de Dieu et que Dieu le jugera. J’espère qu’Abdelkader Merah tous les soirs pensera à toutes ces familles, à toute cette souffrance."

En pleurs, elle a laissé parler ses regrets et a eu quelques mots pour son fils défunt: "On n’est pas allé jusqu’au bout. On n’est pas allé jusqu’au bout. J’avais confiance, je la garderai, je ne vais pas la perdre car je dois rester debout. Mon fils est mort debout. Il n’est pas mort pour rien. Je resterai debout pour lui et toute cette jeunesse qui est perdue aujourd’hui."

"Il ne faut pas lâcher cette jeunesse. Il y a tellement de naïveté en France, il faut se réveiller. Il faut regarder la personne en face, c’est un danger, il est dangereux", a-t-elle martelé. 

Robin Verner