BFMTV

Prison de Borgo: Nicole Belloubet sifflée par le personnel pénitentiaire

La ministre de la Justice Nicole Belloubet en Corse après l'agression de deux surveillants de la prison de Borgo, le 19 janvier 2018

La ministre de la Justice Nicole Belloubet en Corse après l'agression de deux surveillants de la prison de Borgo, le 19 janvier 2018 - PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

La Garde des Sceaux Nicole Belloubet s'est rendue en Corse ce vendredi après l'agression de deux gardiens de prison à Borgo. La ministre a été accueillie par des sifflets devant la maison d'arrêt alors qu'elle souhaitait discuter avec les surveillants.

Alors qu'une mobilisation nationale des surveillants pénitentiaires est engagée depuis lundi 15 janvier, deux gardiens ont été attaqués au couteau par un détenu radicalisé ce vendredi matin dans la prison de Borgo, en Corse. La ministre de la Justice Nicole Belloubet s'est rendu au chevet des victimes, dénonçant une agression "grave et intolérable". A sa sortie de l'hôpital, la Garde des Sceaux est allée à la rencontre des agents qui manifestaient devant la maison d'arrêt. Mais ces derniers l'ont sifflée avant de lui tourner le dos, rapporte Igor Sahiri, journaliste de BFMTV présent sur place. "On ne veut pas te parler, retourne à Paris", "Vous ne faites rien", ont-ils scandé alors que la ministre, entourée de gendarmes, tentait d'ouvrir le dialogue après s'être entretenue à l'intérieur de l'établissement avec les organisations syndicales et des agents.

"Je crois qu'il y a beaucoup d'émotion dans ce que disent et les surveillants qui ont été touchés et les personnels de l'établissement. Beaucoup d'émotion, beaucoup de colère", a déclaré Nicolas Belloubet qui a assuré "comprendre parfaitement" cette colère. "Je m'engage à leur apporter des réponses", a-t-elle promis, ajoutant, en référence aux négociations en cours entre syndicats et administration pénitentiaire au niveau national, qu'elle "attendrait la fin de ces discussions pour faire des annonces précises".

Mélanie Rostagnat avec AFP