BFMTV

Plainte contre Luc Besson: l'avocat de Sand Van Roy assure qu'elle "ne lâchera pas l'affaire"

L'enquête préliminaire pour viol ouverte contre le réalisateur français Luc Besson a été classée sans suite ce lundi par le parquet de Paris.

L'avocat de la comédienne de 30 ans qui accusait le réalisateur Luc Besson de viol a réagi au classement "sans suite" de l'affaire par le parquet de Paris ce lundi. 

"Vous avez une femme qui a dit sa vérité, je crois à sa vérité et je pense que sa vérité doit être étudiée, reconnue, et ensuite la justice fera son travail", a déclaré Me Francis Szpiner ce lundi sur notre antenne, ajoutant que sa cliente était "combative" et qu'elle "ne lâcherait pas l'affaire", bien qu'elle soit "évidemment un peu écoeurée". 

Un rendez-vous dans un palace parisien

Une enquête préliminaire pour viol le mettant en cause a été classée sans suite par le parquet de Paris, plus tôt dans la journée, alors que le réalisateur français était accusé par l'actrice belgo-néerlandaise Sand Van Roy de l'avoir contrainte à quatre rapports sexuels.

En mai 2018, la jeune femme avait porté plainte pour viol, au lendemain d'un rendez-vous avec lui dans un palace parisien. L'actrice avait raconté aux enquêteurs entretenir une relation intime avec le cinéaste de 59 ans depuis environ deux ans et s'y être sentie obligée compte tenu de leurs rapports professionnels, retraçait-elle auprès de BFMTV.

Cela intervient alors que l'on a appris ce lundi que le parquet de Paris avait ouvert une enquête préliminaire pour des faits d'agression sexuelle contre le réalisateur, confirmant une information de Mediapart. Il s'agirait d'un signalement d'une autre actrice pour agression sexuelle dans un hôtel de Los Angeles, datant de 2002.

Jeanne Bulant