BFMTV

Pas-de-Calais: quatre morts dans un incendie, dont deux pompiers volontaire

Deux pompiers et deux adolescents sont morts dans l'incendie d'une maison dans le Pas-de-Calais. Trois autres personnes, dont les parents, ont été blessées.

Quatre personnes sont mortes et trois autres ont été blessées dans un incendie d'habitation à Estrée-Blanche dans le Pas-de-Calais, dans la nuit de samedi à dimanche. Deux des victimes sont de jeunes sapeurs-pompiers volontaires, âgés de 19 et 32 ans; les deux autres sont les adolescents de la famille dont la maison a brûlé, âgés de 16 et 22 ans. 

"Nous avons découvert deux corps sans vie, deux jeunes qui sont sans doute les enfants de cette famille, de 16 ans et 22 ans, un garçon et une fille", a confirmé sur notre antenne Fabien Sudry, préfet du Pas-de-Calais. 

Un autre sapeur-pompier a été gravement blessé, tout comme la mère de la famille. Ils ont été transportés au service des grands brûlés de Lille. Le père a lui été plus légèrement blessé.

Les circonstances de l'incendie encore inconnues 

Le feu s'est déclaré aux alentours de 2h30. Pour l'heure, l'origine de l'incendie reste inconnue. Les flammes ont néanmoins été assez violentes pour qu'une partie des voisins soit évacuée et l'électricité coupée dans l'ensemble du quartier pendant quelques heures.

"On a éteint la lumière et d'un coup, j'ai vu des lumières dans la maison. Donc je me suis levé pour vérifier si ce n'était pas mon feu qui était en train de s'allumer et j'ai vu des lumières bleues, donc je suis arrivé, il y avait un dispositif de camions de pompiers qui était déjà là, qui attendait. La fumée a commencé à sortir de la maison, et puis ça s'est embrasé", a décrit un voisin au micro de BFMTV. 

L'incendie était circonscrit ce dimanche matin, grâce à la mobilisation de 80 pompiers au cours de la nuit. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances du drame. 

"L'incendie a été extrêmement violent"

"L'incendie s'est déclenché très rapidement et a été extrêmement violent", a précisé le préfet du Pas-de-Calais, qui a par ailleurs ajouté que les deux sapeurs-pompiers avaient trouvé la mort en tentant de secourir la famille "au premier étage de l'habitation".

"Cela démontre qu'il n'y a pas d'intervention anodine pour nos sapeurs pompiers (...) et qu'il y a un risque, y compris au péril de leur vie", a poursuivi Fabien Sudry.

Dans un communiqué, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a fait part "de son immense tristesse" suite à la mort des deux jeunes sapeurs-pompiers volontaires, avant que ne soit annoncée la mort des deux adolescents. Les deux pompiers tués étaient des volontaires du centre de secours de Lillers, dans le Pas-de-Calais. 

Emmanuel Macron a exprimé ses condoléances

"Ce nouveau drame vient tragiquement rappeler le dévouement sans faille dont font preuve nos forces de secours qui côtoient le risque au quotidien. Ils ont la reconnaissance et la gratitude de l'ensemble de la nation", a-t-il assuré. 

Le président de la République a adressé ses pensées "aux familles et aux proches des pompiers décédés cette nuit" et "des victimes de cette tragédie". "Les Français savent ce qu'ils doivent à tous ceux qui risquent leur vie pour les protéger", a ajouté Emmanuel Macron, en mémoire des deux jeunes sapeurs-pompiers volontaires mort lors de l'intervention.

Liv Audigane, avec Lionel Top