BFMTV

Paris: deux sapeurs-pompiers tués après une forte explosion dans le 9e

L'explosion serait d'origine accidentelle et due à une fuite de gaz selon la préfecture de police. En tout, trois personnes ont perdu la vie tandis qu'une dizaine se trouvent en urgence absolue selon un bilan encore provisoire.

Une importante explosion a eu lieu dans une boulangerie, rue de Trévise, dans le 9è arrondissement de Paris, vers 9 heures, ce samedi matin tuant trois personnes, une ressortissante espagnole et deux pompiers. Le sinistre serait d'origine accidentelle et due à une fuite de gaz selon la préfecture de police. Une enquête a été ouverte.

Deux sapeurs-pompiers sont morts, selon le parquet de Paris. Une touriste espagnole a également succombé à ses blessures, ont annoncé les gouvernements espagnol et français. Le précédent bilan mentionnait 10 personnes en état d'urgence absolue et 37 personnes plus légèrement blessées.

200 pompiers mobilisés

Des pompiers de Paris intervenaient pour une fuite de gaz, quand la déflagration s'est produite. "200 pompiers ont été mobilisés ainsi que 100 policiers", a détaillé le ministre de l'intérieur Christophe Castaner depuis la rue de Trévise, assurant que "la situation était maintenant maîtrisée". 

"Je voudrais saluer le courage des sapeurs pompiers qui ont permis de sauver la vie de l'un de leur camarade qui est resté enseveli sous les gravas pendant 2h30. Ils ont pris des risques très importants", a salué Christophe Castaner lors d'une seconde intervention à la mi-journée. Il a par ailleurs affirmé que "le combat contre le risque d'incendie et d'aggravation sur ce site" allait poursuivre pendant 48 heures "avec un diagnostic de l'ensemble des immeubles impactés par l'explosion" afin d'écarter tout risque de "sur-accident".

"Nous apprenons avec beaucoup de tristesse que deux pompiers sont décédés en secourant les Parisiens. J'adresse mes sincères condoléances à leurs familles et à leurs proches. Leur dévouement fait honneur à leur devise, "sauver ou périr". Nous ne les oublierons pas. " a ensuite réagi la maire de Paris, Anne Hidalgo.

Plusieurs hélicoptères de la sécurité civile ont survolé samedi matin la zone de l'accident afin de transporter au plus vite les blessés vers les hôpitaux.

deux hélicoptères se sont posés place de l'Opéra, près de la rue de Trévise où une importante explosion a eu lieu ce samedi.
deux hélicoptères se sont posés place de l'Opéra, près de la rue de Trévise où une importante explosion a eu lieu ce samedi. © Rym Bey/BFMTV

"C'est un carnage!"

"J'étais en train de dormir et d'un coup j'ai entendu une grosse explosion. Des vitres ont explosé dans notre bâtiment", raconte un témoin. "Je suis descendu et j'ai vu que c'était la boulangerie. C'est un carnage." 

"J'habite dans un foyer et il y un théâtre dans le bâtiment. Il a été soufflé. Certains autres résidents ont vu les fenêtres de leur chambre soufflées elles-aussi. Il y a des voitures retournées. C'est horrible", ajoute t-il. 

"J'ai été réveillé par une très forte explosion et découvert que l'effet de souffle avait détruit la plupart des fenêtres de mon appartement, y compris du côté cour", raconte un autre témoin à BFMTV. "Je suis sorti et j'ai vu que les pompiers étaient déjà en intervention."

Une cellule d'accueil mise en place

Une cellule d'accueil a été mise en place à la mairie du 9e arrondissement, a annoncé la Ville de Paris sur son compte Twitter. "Toutes les personnes choquées ou ayant des demandes liées à cet événement peuvent s'y présenter et bénéficier d'un accompagnement". 

Cécile Ollivier, avec Cyrielle Cabot et AFP