BFMTV

Oreillettes, téléphone: que pouvez-vous faire (ou non) dans votre voiture?

QUIZ - L'habitacle d'un véhicule est un espace très réglementé. Dès le 1er juillet, les conducteurs ne pourront plus utiliser de kit mains-libres au volant, ni mettre de casque sur leurs oreilles. Savez-vous vraiment ce que vous pouvez faire (ou non) au volant? Testez vos connaissances.

La voiture personnelle a beau être un endroit privé, elle est régie par un grand nombre de lois qui permettent de réduire au mieux la mortalité routière. Le ministère de l'Intérieur a annoncé jeudi 18 juin une nouvelle mesure affectant la vie dans l'habitacle: l'interdiction des oreillettes et casques au volant, qui sont considérés comme un facteur de déconcentration. 

Au 1er juillet, les motards ne pourront plus coincer de téléphone entre leur casque et leur oreille et les automobilistes, qui ne pouvaient déjà pas tenir leur téléphone à la main, ne pourront plus utiliser le kit mains-libres. Les cyclistes eux-mêmes seront mis à l'amende s'ils pédalent avec un casque sur les oreilles. Pour la Sécurité routière, "cette mesure vise à éviter que les conducteurs ne se retrouvent isolés de leur environnement extérieur et ne perdent leur concentration lorsqu'ils utilisent une oreillette". 

Si ces gestes peuvent paraître anodins, il s'agit, pour les forces de l'ordre, de mettre un terme à des comportements dangereux, qui parfois se cumulent. Et vous, savez-vous ce que vous êtes autorisés à faire dans votre voiture?

(Cliquez ici si vous ne voyez pas le quiz)

Il faut distinguer ce qui est spécifiquement interdit par la loi, comme dépasser le seuil légal d'alcool dans le sang, et ce qui peut être considéré comme un comportement à risque par les agents. L'article R. 412-6 du Code de la route, plus générique, précise que le conducteur doit "se tenir constamment en état et en position d'exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent."

Ainsi, séparer ses enfants à l'arrière de la voiture en roulant n'est pas spécifiquement interdit par la loi, mais gêne à la fois votre champ de vision et les gestes que vous pourriez être amenés à faire. Vous serez verbalisé. Ces infractions sont punies de 75 euros d'amende, sans retrait de points.