BFMTV

"Omissions" de Delevoye: la justice ouvre une enquête

-

- - AFP

Le procureur de la République de Paris a annoncé ce jeudi l'ouverture d'une enquête préliminaire pour déclaration incomplète d'intérêts et cumul de rémunérations à l'encontre de Jean-Paul Delevoye.

Saisie mercredi par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, la justice a décidé ce jeudi d'ouvrir une enquête préliminaire pour déclaration incomplète d'intérêts et cumul de rémunérations à l'encontre de Jean-Paul Delevoye. C'est le procureur de Paris, Rémy Heitz, sollicité la veille par l'institution, qui l'a annoncé via un communiqué. Le texte précise que l'enquête préliminaire a été confiée à l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales. 

Une semaine de révélations, un lundi de démission 

Tout au long de la semaine dernière, la presse avait montré que le responsable politique, alors Haut-commissaires aux Retraites, avait négligé de mentionner plusieurs de ses activités dans sa déclaration d'intérêts. Les médias avaient aussi noté qu'il avait continué à percevoir un salaire en tant que président du think tank Parallaxe, adossé à IGS, un groupe d'enseignement privé, alors qu'il était entré officiellement au gouvernement en septembre dernier. 

Ces révélations, survenues alors que le projet de réforme des retraites envisagé par le gouvernement a suscité une grève de grande ampleur, ont fragilisé Jean-Paul Delevoye, au point de le pousser lundi à la démission. Il a, depuis, été remplacé au gouvernement par Laurent Pietraszewski, nommé secrétaire d'Etat aux Retraites. 

Robin Verner, avec Rym Bey