BFMTV

Nabilla Benattia soupçonnée d'avoir poignardé son fiancé une première fois en août

Nabilla Benattia et Thomas Vergara, en 2013.

Nabilla Benattia et Thomas Vergara, en 2013. - Eric Feferberg - AFP

Thomas Vergara, le compagnon de Nabilla Benattia, avait été blessé d'un coup de couteau en août dernier. Le couple affirme que la blessure provient d'une chute accidentelle, mais les policiers n'y croient pas, révèle RTL.

Le coup de couteau au thorax qui a conduit Thomas Vergara à l'hôpital, en novembre dernier, après une altercation dans sa chambre d'hôtel à Boulogne-Billancourt, a fait la une des médias. Nabilla Benattia, starlette de télé-réalité, est la principale suspecte dans cette affaire. Ce n'est pourtant pas la première fois que le jeune homme était touché de la sorte. Quelques mois avant, au coeur de l'été, il avait reçu un coup de couteau dans le dos, mais n'avait pas porté plainte.

Une histoire qui intéresse de très près les enquêteurs. Selon RTL, les policiers ont acquis la conviction que ce coup de couteau reçu par le jeune homme dans le dos en août dernier, à Coudoux, près d'Aix-en-Provence, n'a rien d'accidentel, malgré la version avancée par le couple.

Textos compromettants

Selon les deux starlettes de télé-réalité, Thomas Vergara avait glissé ce jour-là dans un escalier, et chuté sur un couteau qui avait été laissé au sol. La configuration des lieux et la blessure infligée démontrent pourtant qu'il s'agirait d'un coup volontaire, révèle la radio. Par ailleurs, les enquêteurs ont trouvé plusieurs textos compromettants envoyés après les faits, où le jeune homme écrivait notamment à Nabilla: "Je sais bien que tu n'as pas voulu me faire de mal", "Je t'ai déjà pardonné". 

Toujours selon RTL, la mère de Nabilla aurait elle aussi écrit à la mère de Thomas pour lui demander d'être indulgente avec sa fille, car elle n'avait jamais eu l'intention de tuer son compagnon.

Nabilla a été mise en examen et incarcérée temporairement dans l'autre affaire de coups de couteau reçus par son compagnon, en novembre dernier,à Boulogne-Billancourt.

A. G.