BFMTV

Mort de Simon Gautier: enquête ouverte pour homicide involontaire par la justice italienne

Alors que plusieurs questions se posent autour des recherches de Simon Gautier et des moyens alloués pour le retrouver, une enquête pour homicide involontaire a été ouverte par la justice italienne.

Y a-t-il eu manquement ou négligence dans les recherches de Simon Gautier? C'est ce que doit déterminer l'enquête ouverte pour "homicide involontaire" par la justice italienne. Ce mercredi, le procureur de Vallo della Lucania a fait savoir aux médias locaux qu'il voulait faire toute la lumière sur cette "affaire délicate. Les parents ont le droit à la transparence".

Disparu le 9 août alors qu'il randonnait sur la côte au sud de Naples, Simon Gautier a été retrouvé mort neuf jours plus tard dans un ravin, après de longues opérations de recherches sur cette côte très accidentée. Rapidement, une polémique autour du manque de réaction des secours italiens est apparue.

Une autopsie est en cours

Les proches du randonneur leur reprochent notamment d'avoir mis trop de temps à se mobiliser: Simon Gautier a averti les secours de sa chute en début de matinée mais ce n'est qu'en fin de journée que les premiers enquêteurs sont arrivés sur place. Et c'est seulement le lendemain qu'un hélicoptère a été envoyé pour survoler la zone de sa disparition. Ses proches dénoncent également un manque de moyens alloués aux recherches.

Ce mercredi, une autopsie du corps du jeune homme est en cours. A la demande du père de Simon Gautier, un deuxième médecin légiste assiste à cette procédure. Les résultats sont attendus dans la soirée. Les premières analyses effectuées lundi ont déjà révélé que le randonneur s'était fracturé les jambes et sectionné une artère. Selon les carabiniers, il est mort d'une hémorragie moins d'une heure après sa chute.

Blandine Hugonnet avec Ambre Lepoivre