BFMTV

Mort d'une femme de 80 ans lors d'une manifestation de gilets jaunes à Marseille : l'enquête dépaysée

Des gilets jaunes et des policiers à Marseille en décembre dernier  - Image d'illustration - Clément Mahoudeau - AFP

Des gilets jaunes et des policiers à Marseille en décembre dernier - Image d'illustration - Clément Mahoudeau - AFP - -

Une femme de 80 ans était morte en décembre dernier lors d'une manifestation de gilets jaunes à Marseille, après avoir reçu une grenade lacrymogène en pleine tête pendant qu'elle fermait ses volets.

L'enquête sur la mort de l'octogénaire morte en marge d'une manifestation de gilets jaunes à Marseille, en décembre dernier. Le procureur général d’Aix-en-Provence a accepté, vendredi 14 juin, la demande de dépaysement de l'affaire, a-t-on appris d'une source proche du dossier.

Le dossier était jusqu’ici instruit à Marseille au motif que l’un des magistrats du parquet était présent au moment où Zineb Redouane avait reçu une grenade lacrymogène en pleine figure en marge d'une manifestation de gilets jaunes, alors qu’elle était en train de fermer les fenêtres de son appartement sur le Vieux Port de Marseille.

L'octogénaire était morte sur la table d’opération. Selon nos informations, la famille considérait que l’enquête pour "recherche des causes de la mort" était "catastrophique". Elle avait donc porté plainte pour "violences volontaires" et demandé un dépaysement de l’affaire. Vendredi dernier, le procureur leur a finalement donné raison.

Sarah Lou Cohen avec Jeanne Bulant