BFMTV

Montebourg-Guérini: non-lieu dans l'enquête pour violation du secret de l'instruction

BFMTV

Un non-lieu a été prononcé dans l'enquête pour "violation du secret de l'instruction" lancée après une plainte de Jean-Noël Guérini contre Arnaud Montebourg, qui avait signé un rapport incendiaire sur les dérives présumées de la fédération PS des Bouches-du-Rhône.

L'actuel ministre du Redressement productif, alors député de Saône-et-Loire, avait dénoncé en 2011 dans ce texte adressé aux instances nationales du PS des pratiques clientélistes et un "système de pression féodal reposant sur l'intimidation et la peur", au sein de la fédération dirigée de fait par Guérini.

Le président du Conseil général des Bouches-du-Rhône avait répliqué quelques mois plus tard par une plainte au parquet de Paris pour "violation du secret de l'instruction", dénonçant le fait que le député présentait à l'appui de son rapport des éléments provenant d'une information judiciaire en cours à Marseille.

Après une enquête préliminaire ouverte sur cette première plainte, le ministère public avait classé l'affaire.

Guérini avait déposé en juin 2012 une seconde plainte, cette fois avec constitution de partie civile, entraînant la désignation d'un juge d'instruction. Le magistrat a entendu le 9 juillet dernier Montebourg sous le statut de témoin assisté et décidé le 13 novembre d'un non-lieu, conformément aux réquisitions du parquet, selon une judiciaire judiciaire. Guérini a dans la foulée fait appel de ce non-lieu dans une requête qui sera examinée par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris.

En décembre 2012, Montebourg a été condamné pour atteinte à la présomption d'innocence de Guérini pour une interview à La Provence en mars 2011. Le ministre demeure par ailleurs poursuivi en diffamation par le sénateur PS.

Guérini est aujourd'hui poursuivi dans plusieurs dossiers financiers instruits à Marseille. Il est notamment mis en examen pour association de malfaiteurs, trafic d'influence et favoritisme dans un des volets de l'affaire des marchés publics présumés frauduleux dans les Bouches-du-Rhône.

M.G. avec AFP