BFMTV

Meurtre d'Agnès: "les experts ont tous souligné la dangerosité" de Matthieu

Maître Francis Szpiner, avocat de la famille d'Agnès.

Maître Francis Szpiner, avocat de la famille d'Agnès. - -

L'appel formulé par les avocats de Matthieu, violeur et meurtrier présumé d'Agnès, en 2011, n'est pas une surprise pour l'avocat de la famille de la victime. Maître Szpiner évoque aussi la "froideur", le "sadisme", la "perversité" du prévenu telle qu'elle a été soulignée par les experts.

Matthieu, violeur et meurtrier présumé de la jeune Agnès, en 2011, a fait appel de sa condamnation à la réclusion à perpétuité prononcée vendredi. Pour maître Francis Szpiner, il ne s'agit pas d'une surprise puisque "dès hier soir les avocats disaient qu'ils allaient faire appel". L'avocat souligne aussi que Matthieu n'a rien à perdre: "Il a été condamné au maximum prévu par la loi donc il ne prend aucun risque, car la cour d'assises qui va être appelée à le rejuger ne va pas aggraver sa situation."

Une procédure relancée pour un une année

Quant à savoir, combien de temps la procédure d'appel pourrait durer, maître Szpiner avance le chiffre d'un an. "La Cour de cassation va désigner la cour d'assises d'appel qui sera vraisemblablement celle du Puy-de-Dôme, il faut compter un an", précise-t-il.

Ce sera une nouvelle épreuve pour la famille de la jeune fille. Dès lors, la question de l'exemplarité d'une peine qui est aussitôt contestée en appel se pose. Cette incompréhension est pour maître Szpiner "malheureusement, la faute du huis clos, mais si vous aviez assisté à cette audience, vous auriez mieux compris le pourquoi de cette décision".

"Une perversité et un sadisme impressionnants pour quelqu'un de si jeune"

La sévérité des juges est pour lui justifiée par la dangerosité de Matthieu qui n'aurait exprimé "aucun regret" et "fait preuve d'une froideur terrifiante". "Ce sont des crimes atroces, prémédités, empreints de perversité et de sadisme impressionnants pour quelqu'un de si jeune. Les experts psychiatres ont tous souligné sa dangerosité et la difficulté de sa réadaptation", ajoute l'avocat.

A LIRE AUSSI:

>> Meurtre d'Agnès: Matthieu condamné à la réclusion criminelle à perpétuité

>> Meurtre d'Agnès: dix jours de procès dans la douleur

>> Meurtre d'Agnès: "Ce n'est pas en régulant à l'excès qu'on évitera ce genre de cas"