BFMTV

Marseille: un mort dans un probable règlement de comptes

La cathédrale de Sainte-Marie-Majeure, à Marseille, le 11 avril 2018 (photo d'illustration).

La cathédrale de Sainte-Marie-Majeure, à Marseille, le 11 avril 2018 (photo d'illustration). - ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

17 règlements de comptes ont déjà eu lieu dans la région depuis le début de l'année.

Un homme d'une quarantaine d'années a été tué dans un probable règlement de comptes dimanche vers 22 heures, dans les quartiers nord de Marseille, rapporte le procureur de la République.

La victime, née en 1976, avait des antécédents judiciaires et était connue des services spécialisés dans la lutte contre le grand banditisme. Elle serait la dix-huitième victime de règlements de comptes depuis le début de l'année dans la région marseillaise, davantage que le nombre de victimes de ces assassinats, commis sur fond de trafic de drogue, sur l'ensemble de 2017 (14 morts).

Un mort à l'Estaque vendredi soir

Dimanche soir, l'homme se trouvait au volant de sa voiture, sur un boulevard du XVe arrondissement, lorsqu'un second véhicule a fait feu, l'atteignant mortellement, a relaté le procureur de Marseille, Xavier Tarabeux. Une vingtaine d'étuis d'arme de type Kalachnikov ont été retrouvés par les enquêteurs.

Lundi dernier, un homme d'une trentaine d'années avait été abattu à l'arme automatique près de l'hôpital de Martigues, dans les Bouches-du-Rhône, et vendredi soir, un homme de 29 ans avait été criblé de balles par un commando à l'Estaque, dans les quartiers nord, alors qu'il fumait une chicha.

C.V. avec AFP