BFMTV

Maëlys: la voiture du suspect n'a pas été flashée par un radar 

La police de haute-montagne à la recherche de Maëlys, le 6 septembre dernier.

La police de haute-montagne à la recherche de Maëlys, le 6 septembre dernier. - Jeff Pachoud - AFP

Le parquet de Grenoble dément "catégoriquement" samedi que le véhicule du suspect ait été flashé par un radar automatique.

Statu quo dans l'affaire de la disparition de Maëlys: le parquet dément "catégoriquement" l'information selon laquelle la voiture du suspect aurait été flashée par un radar la nuit où la fillette a disparu. Une information publiée dès vendredi soir par le Dauphiné Libéré

Mis en examen le 3 septembre dernier, ce dernier avait reconnu que l'enfant était montée dans sa voiture, mais avait nié être impliqué dans son enlèvement. Le 14 septembre, l'enquête a de nouveau connu un rebondissement lorsque BFMTV a appris que l'homme a été filmé le lendemain du mariage en train de nettoyer sa voiture de fond en comble à une station de lavage. Aux enquêteurs, il avait expliqué avoir lavé son véhicule afin de le vendre.

Les recherches pour retrouver la fillette de 9 ans sont toujours vaines. Les enquêteurs continuent de passer au crible les informations recueillies après l'appel à témoins, lancé à la suite de sa disparition. Le suspect, un ancien militaire de 34 ans, est incarcéré à la maison d'arrêt de Varces au centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier.

A. K.