BFMTV

Macron giflé: son agresseur condamné à 4 mois de prison ferme

L'auteur de la gifle à Emmanuel Macron a été condamné à 18 mois de prison, dont 14 avec sursis, il est allé directement en prison après la délibération.

Le tribunal a rendu son jugement. Jugé en comparution immédiate ce jeudi, deux jours après avoir donné une gifle à Emmanuel Macron dans la Drôme, Damien Tarel a été condamné à 18 mois de prison dont 14 avec sursis, pour violences volontaires sur personne dépositaire de l'autorité publique.

Un mandat de dépôt a été prononcé, l'homme se rend donc directement en prison à l'annonce de la délibération, pour 4 mois.

Plus tôt dans la journée, le procureur avait requis 18 mois de prison avec mandat de dépôt non aménageable contre ce dernier.

Privé de ses droits civiques pour trois ans

En plus de ce jugement, Damien Tarel écope d'une interdiction définitive d'exercer une fonction publique, d'une interdiction de possession d'arme pour une durée de 5 ans, et est privé de ses droits civiques pour trois ans.

Il doit également suivre des soins psychologiques pendant au moins deux ans et ne commettre aucune nouvelle infraction.

Lors de l'audience, l'agresseur a déclarer s'être senti "investi" par les "gilets jaunes" et le "peuple français en général."

"Je ne voudrais pas faire le procès de notre démocratie, mais je pense qu'il n'a pas été élu par l'ensemble de la population française", a-t-il également déclaré, assurant également que selon son point de vue, "Macron représente très bien la déchéance de notre pays."
https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV