BFMTV

Lyon: les "décrocheurs" d'un portrait d'Emmanuel Macron condamnés à 250 euros d'amende en appel

Un portrait d'Emmanuel Macron porté à l'envers au cours d'une marche pour le climat à Bayonne, le 21 septembre 2019 (illustration).

Un portrait d'Emmanuel Macron porté à l'envers au cours d'une marche pour le climat à Bayonne, le 21 septembre 2019 (illustration). - GAIZKA IROZ / AFP

Deux militants écologistes ont été condamnés à une amende de 250 euros en appel, après avoir été relaxés en première instance pour avoir décroché et emporté un portrait d'Emmanuel Macron à la mairie du 2e arrondissement.

Les "décrocheurs" d'un portrait d'Emmanuel Macron à la mairie du 2e arrondissement de Lyon ont été condamnés en appel. Les deux militants écologistes qui avaient décroché et emporté un portrait officiel du chef de l'Etat le 21 février 2019 ont écopé d'une amende de 250 euros.

Relaxés en première instance

En première instance, le juge avait ordonné la relaxe de Fanny Delahalle, 35 ans, et Pierre Goinvic, 33 ans, poursuivis pour vol en réunion, "au bénéfice de l'état de nécessité et pour motif légitime". Une première en France. 

"On s'attendait à une obtenir une décision à la hauteur de l'enjeu, c'est-à-dire une confirmation de cette relaxe (...). C'est vraiment décevant au vu de la situation actuelle", a réagi Fanny.

"il y a une certaine de déception", a pour sa part commenté Pierre, l'autre militant. "C'est une décision qui ne va pas dans le sens de l'histoire, ni dans le sens de la réalité du dérèglement climatique", a-t-il ajouté. 

Tous les deux ont annoncé leur intention de se pourvoir en cassation. 

dossier :

Emmanuel Macron

Benjamin Rieth