BFMTV

Livreur mort après une interpellation à Paris: le Défenseur des droits se saisit "d'office"

Des images amateur de l'interpellation de Cédric Chouviat

Des images amateur de l'interpellation de Cédric Chouviat - BFMTV

L'autopsie du livreur a révélé qu'il avait été victime d'une asphyxie "avec fracture du larynx" à l'origine d'un malaise cardiaque.

Le Défenseur des droits Jacques Toubon va se saisir "d'office" du décès de Cédric Chouviat, annonce ce jeudi l'un de ses porte-paroles à l'AFP. Ce livreur en scooter est mort dimanche à la suite d'un contrôle routier à Paris.

"Une instruction va être ouverte. On va regarder les circonstances de l'intervention et si les règles de déontologie ont été respectées", a précisé la porte-parole de cette autorité administrative indépendante, confirmant une information de RTL.

Le procureur Rémy Heitz avait déjà annoncé avoir ouvert une information judiciaire pour "homicide involontaire" afin de faire la lumière sur cette interpellation musclée survenue vendredi aux abords de la Tour Eiffel. Les médecins ont aussi relevé chez Cédric Chouviat, 42 ans, un "état antérieur cardiovasculaire", précise le parquet, alors que d'autres investigations médico-légales sont prévues.

L'autopsie "soulève des questions légitimes"

Cédric Chouviat a été victime d'une asphyxie "avec fracture du larynx" à l'origine d'un malaise cardiaque, selon les premiers éléments de l'autopsie communiqués mardi par le parquet de Paris.

Ces résultats "soulèvent des questions légitimes, auxquelles des réponses devront être apportées en toute transparence", avait indiqué le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner mardi.

"Le ministre de l'Intérieur et le secrétaire d'État (Laurent Nuñez) font toute confiance à la justice et aux enquêteurs pour faire la lumière sur les circonstances exactes du décès, établir les faits et les responsabilités", avait ajouté Christophe Castaner dans une déclaration transmise à l'AFP. "Face à cette épreuve, le ministre de l'Intérieur et le secrétaire d'État adressent toutes leurs condoléances à la famille et aux proches de la victime".
Salomé Vincendon avec AFP