BFMTV

Le frère et la mère de Jonathann Daval jugent son acte impardonnable

DOCUMENT BFMTV - Le frère et la mère de Jonathann Daval se sont confiés pour la première fois, ce mercredi sur notre antenne, au lendemain de la mise en examen de ce dernier pour "meurtre sur conjoint".

Cédric et Martine, frère et mère de Jonathann Daval, mis en examen mardi soir pour "meurtre sur conjoint" après avoir avoué le meurtre de son épouse Alexia en octobre dernier, se sont confiés ce mercredi à BFMTV. 

La famille du suspect a tenu à réaffirmer son soutien à celle d'Alexia Daval: "Elle faisait partie de notre famille. C'est une perte très dure qu'on a subie. On comprend leur douleur, les interrogations qu'ils peuvent avoir", a assuré la mère du prévenu. 

"L'acte est impardonnable", a déclaré le frère de Jonathann Daval. "Depuis les aveux, on a du mal à comprendre. Comment, pourquoi? L'acte n'est pas pardonnable. On aimerait bien tout comprendre, les raisons pour lesquelles c'est arrivé", a-t-il poursuivi. 

"On le soutiendra à notre façon"

"Malgré cet acte on ne peut pas le laisser tomber", a-t-il néanmoins relevé, révélant qu'il avait "réussi à l'avoir 30 secondes au téléphone hier soir". "Il était vraiment en pleurs, il nous dit qu'il est vraiment désolé de ce qu'il a fait, qu'il regrette énormément son acte. Moi je lui ai dit que je serai toujours là pour lui et que je l'aimais", a-t-il poursuivi.

"On le soutiendra à notre façon (...) mais en aucun cas on ne peut pardonner un tel acte", a bien précisé le frère de Jonathann Daval, avant d'ajouter: "J'ai quand même ressenti de la trahison, puisqu'il a caché. Dans quelles circonstances, pourquoi, ça j'espère qu'il le dira. Mais oui, je me suis senti trahi et déçu."

Interrogé sur l'hypothèse de tensions au sein du couple, ce proche a nié en avoir eu vent avant la mort de la jeune femme: "Les tensions, personnellement, je les ai apprises le soir ou le lendemain de la disparition d'Alexia, lorsqu'on a découvert qu'il avait un bleu sur l'avant-bras."

Selon son frère, le suspect a attribué l'origine de cette marque sur le bras à "un coup, lors d'une dispute": "Il n'a pas dit précisément dans quelles circonstances."

L.A., avec Johanna Ghiglia et Hortense Gérard