BFMTV

L'humoriste Yassine Belattar mis en examen pour "menaces de mort" et "harcèlement moral"

L'humoriste Yassine Belattar sur le plateau de BFMTV, le 27 mai 2018.

L'humoriste Yassine Belattar sur le plateau de BFMTV, le 27 mai 2018. - BFMTV

Une information judiciaire a été lancée par le parquet de Paris à la suite d'une plainte. L'animateur radio conteste les faits de harcèlement et une partie des menaces.

L'humoriste Yassine Bellatar a été mis en examen ce jeudi pour "menaces de mort" et "harcèlement moral" sur des personnes du monde du spectacle, a fait savoir son avocate.

Il avait été placé en garde à vue mardi dans le cadre d'une information judiciaire lancée par le parquet de Paris à la suite d'une plainte du comédien et ex-auteur des Guignols Bruno Gaccio. D'autres témoins l'ont également accusé de harcèlement moral, selon Mediapart

Écarté de l'antenne de Radio Nova

L'animateur radio de 36 ans, qui conteste les faits de harcèlement et une partie des menaces selon son avocate Me Safya Akorri, a été laissé libre sous contrôle judiciaire après deux jours de garde à vue. Radio Nova a annoncé jeudi après-midi sa mise en retrait de l'antenne.

Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire pour "menaces de mort, menaces de crimes réitérés, envois réitérés de messages malveillants et harcèlement moral", selon une source judiciaire.

Les relations entre les deux hommes, qui avaient collaboré étroitement en 2015, se sont depuis envenimées. Selon le site d'information Mediapart, l'enquête préliminaire avait aussi permis de recueillir des témoignages de personnes du monde du spectacle dénonçant "des comportements humiliants ou menaçants".

Jeanne Bulant avec AFP