BFMTV

Yassine Belattar “mis en retrait” de l’antenne de Radio Nova après sa mise en examen

L'humoriste Yassine Belattar sur le plateau de BFMTV, le 27 mai 2018.

L'humoriste Yassine Belattar sur le plateau de BFMTV, le 27 mai 2018. - BFMTV

L’humoriste a été mis en examen pour “menaces de mort” et “harcèlement moral” sur des personnalités du monde du spectacle.

Radio Nova a annoncé jeudi la "mise en retrait" de Yassine Belattar de son antenne à la suite de sa mise examen pour "menaces de mort, menaces de crimes réitérés, envois réitérés de messages malveillants et harcèlement moral", dans le cadre d'une information judiciaire ouverte jeudi par le parquet de Paris.

"Suite à l'annonce de la mise en examen de l'humoriste Yassine Belattar, Radio Nova a pris la décision de le mettre en retrait de l'antenne", a annoncé la radio dans un communiqué. 

L’émission de dédramatisation sociétale qu’il animait depuis 2016 sur les ondes de Radio Nova, intitulée Les 30 glorieuses, sera donc désormais présentée par Thomas Barbazan, alias DJ Chelou, son co-animateur.

Que lui reproche-t-on?

Placé en garde à vue mardi puis mis en examen ce jeudi, Yassine Belattar est visé par enquête à la suite d'une plainte du producteur Bruno Gaccio, ex-auteur des Guignols de l’info, qui accuse l’humoriste de “menaces de mort”.

Selon le site d’information Mediapart, l'enquête préliminaire a également permis de recueillir d’autres témoignages de personnalités du monde du spectacle, restées anonymes, qui dénoncent “des comportements humiliants ou menaçants” de la part de Yassine Belattar. 

Son avocate a déclaré que Yassine Belattar contestait les faits de harcèlement, ainsi qu’une partie des menaces, "dans un contexte de tension entre personnes du monde du spectacle".

Juliette Mitoyen avec AFP