BFMTV

L'avocat de Pascale Mitterrand juge que "rien ne permet à monsieur Hulot de dire que sa version est la bonne"

L'avocat de Pascale Mitterrand, à l'origine de la plainte déposée en 2008 contre Nicolas Hulot, a réagi ce vendredi sur notre antenne, évoquant "une affaire intimement douloureuse" pour sa cliente et toute sa famille.

Pascale Mitterrand, petite-fille de François Mitterrand, est l'auteure de la plainte déposée en 2008 contre Nicolas Hulot mais "elle regrette que son nom soit aujourd'hui dans la presse", a déclaré ce vendredi sur notre antenne Me Michel Dufranc, son avocat.

"Elle ne souhaite pas être associée ni de près ni de loin à un scandale politique. (...) C'est une affaire intimement douloureuse pour la famille dans son ensemble", a-t-il poursuivi. 

"Thèse contre thèse"

"Dans ces affaires de harcèlement, c'est toujours la thèse de l'un contre la thèse de l'autre", a par ailleurs déclaré Me Dufranc. "Et quand le parquet décide de classer parce qu'il a le prétexte de la faire avec la prescription, ça continuera toujours à être la thèse de l'un contre la thèse de l'autre mais rien ne permet à monsieur Hulot de dire que sa version est la bonne".

Dans un communiqué transmis par son avocat à l'AFP ce vendredi, Pascale Mitterrand a affirmé qu'elle n'avait "jamais souhaité médiatiser" l'affaire. "Elle a dit dès le départ aux journalistes d'Ebdo (qui a révélé l'affaire) qu'elle ne souhaitait pas cette médiatisation, mais elle n'avait aucun pouvoir de s'y opposer", a expliqué Me Dufranc. Elle souligne d'ailleurs dans son communiqué que depuis le dépôt de sa plainte en 2008, elle n'a "sous aucune forme, réactivée celle-ci, ni auprès de son protagoniste, ni auprès de quiconque." 

M.P