BFMTV

L'alerte enlèvement levée, le petit Vicente et son père toujours recherchés

Les photos de Vicente et de son père diffusées pour l'avis de recherche.

Les photos de Vicente et de son père diffusées pour l'avis de recherche. - - Gendarmerie nationale - AFP

Si l'alerte est levée, l'enfant et son père sont toujours recherchés, a indiqué le procureur.

Un communiqué du tribunal de grande instance Annecy a indiqué jeudi à 18h30 que le dispositif "Alerte enlèvement", mis en place mercredi 29 mars à 22h30 pour retrouver l'enfant Vicente Lopez, est désormais levé.

L'enfant et son père sont cependant toujours recherchés a indiqué le procureur. 

"Par son ampleur, cet acte d'enquête exceptionnel a permis le recueil de très nombreuses informations qui vont permettre à l'enquête judiciaire de se poursuivre et de s'intensifier dans le cadre de la flagrance. Il a donc été mis fin au dispositif à compter de ce jour 18h30", déclare le procureur de la République de Clermont-Ferrand, Eric Maillaud, dans un communiqué. 

Le plan enlèvement déclenché 19 fois

Au total, plus de 800 témoignages ont été recueillis par la police judiciaire, via le numéro d'appel 197.

Le père de l'enfant, Jason Lopez, est un détenu en fuite, faisant partie d'un médiatique clan de gens du voyage, connu pour ses provocations et vidéos sur internet, tout en muscles et en insultes.

Mercredi, vers 14 heures, il avait fait irruption en voiture dans le camp où vivent son ex-compagne et ses deux enfants, situé dans le quartier du Brézet, dans l'est de Clermont-Ferrand.

Condamné à de multiples reprises par la justice, il est considéré comme "un homme violent". Il s'est échappé à deux reprises de détention. Inspiré d'une méthode américaine, le dispositif alerte enlèvement a été mis en place en 2006 en France. Ce dispositif d'envergure avait déjà été déclenché 19 fois et avait alors permis de retrouver les enfants kidnappés.

David Namias et AFP