BFMTV

“Ils sont le réceptacle de la haine”: 32 députés appellent à agir contre les suicides dans la police

En 2019, les suicides dans la police ont bondi de 70%. François Jolivet, accompagné de 31 députés, appelle le ministère de l’Intérieur à agir contre ce fléau.

"Le dérapage de certains ne doit pas conduire à la défiance de tous." En pleine polémique sur le racisme et les violences policières, 32 députés LaREM, MoDem et Agir ensemble se font les défenseurs des forces de l’ordre, victimes selon eux d’une "stigmatisation injuste".

"Alors qu’ils se sont engagés pour servir, les policiers sont le réceptacle de la haine", dénoncent les parlementaires, rappelant que "1200 fonctionnaires se sont donné la mort en 25 ans, et cet acte ultime a augmenté de près de 70% en 2019".

Ce mois-ci encore, deux officiers se sont suicidés, l’un à Paris le 9 juin, l’autre à Chambéry deux jours plus tard. D’après les signataires de cet appel lancé par François Jolivet, cet acte de désespoir "ne surprend plus, il devient une habitude sourde".

"On a beaucoup mis en avant les bavures policières et les suicides dans leurs rangs n'émeuvent plus", déplore le député LaREM de l’Indre interrogé par BFMTV.com.

"Les policiers ont besoin de soutien"

Par cette tribune, il incite le ministère de l’Intérieur à initier une meilleure prévention du suicide au sein des commissariats.

"Personne ne supporterait de se prendre des jets de pierres sur la tête toute la journée. Les policiers ont besoin de soutien au sein même de leurs équipes. La ligne managériale doit être en mesure de leur apporter le support psychologique dont ils ont besoin."

François Jolivet en est convaincu, "la meilleure écoute pour un policier est celle d’un autre policier". S’il salue les plateformes d’écoute et la présence de psychologues dans certains commissariats, il invite à repenser la formation des chefs de brigades afin que ces derniers soient en première ligne pour écouter et soutenir leurs agents. "La sécurité, c’est le premier bien des Français. Nous ne devons pas l’oublier, en soutenant les hommes et les femmes qui portent cette charge", conclut la tribune.

Ambre Lepoivre Journaliste BFMTV