BFMTV

Homme décapité en région parisienne: l'assaillant est né à Moscou en 2002

La scène du crime à Conflans-Sainte-Honorine

La scène du crime à Conflans-Sainte-Honorine - BFMTV

Un professeur d'histoire-géographie a été décapité ce vendredi aux alentours de 17h à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines. Son assassin a été abattu quelques minutes plus tard dans la commune voisine d'Eragny. Son profil se précise.

Un professeur d'histoire-géographie a été assassiné, décapité ce vendredi aux alentours de 17h près d'un collège de Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines. D'après nos informations, la victime avait montré des caricatures de Mahomet dans le cadre de son cours d'éducation civique, initiative signalée par des parents d'élèves.

Quelques minutes après son crime ce vendredi, l'assaillant a été abattu par les forces de l'ordre à Eragny, commune voisine située dans le Val-d'Oise, après qu'il a refusé de se débarrasser de son couteau et s'est dirigé vers les policiers. Alors que l'enquête démarre et que le parquet antiterroriste s'est saisi de l'affaire, son profil se précise.

Né en 2002 à Moscou

D'après les premiers éléments de l'enquête, l'assassin est un Tchétchène, né en 2002 à Moscou et arrivé enfant en France. Selon plusieurs témoignages, il a crié "Allahou akbar" avant d'être neutralisé par les forces de l'ordre. Il était inconnu des services de renseignements, ne figurait pas au fichier des personnes radicalisées, n'était pas fiché S. Il était en revanche connu pour des faits de droits communs.

Dans la soirée, les policiers ont repéré sur Twitter le message d’un compte dont l’auteur se présentait comme l'assassin, postant une photo de la tête coupée de la victime. La publication est en cours d'analyse, et les enquêteurs vérifient qu'elle émane bien de l'assaillant.

Le parquet national antiterroriste s'est saisi du dossier pour des faits d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste.

Robin Verner, avec Cécile Ollivier