BFMTV

Harcèlement sexuel: sur Twitter, la police encourage les victimes à porter plainte

Commissariat de police. (Photo d'illustration)

Commissariat de police. (Photo d'illustration) - IROZ GAIZKA / AFP

La police nationale a appelé ce vendredi après-midi sur Twitter les victimes de harcèlement ou de violences sexuels à porter plainte. Cet encouragement suit la libération de la parole de nombreuses femmes à ce sujet dans les médias et sur les réseaux sociaux depuis quelques jours.

Depuis le déclenchement de l'affaire Weinstein au début du mois d'octobre, les femmes sont très nombreuses, dans les médias ou sur les réseaux sociaux, à faire état de harcèlement sexuel voire d'agressions sexuelles à leur encontre. Dans une série de tweets ce vendredi après-midi, la police nationale encourage les victimes à porter plainte. 

Le premier message, qui met l'accent sur "l'écoute" que trouveront ces victimes auprès des policiers, rappelle que deux lignes y sont dédiées: le 08-842-846-37 et le 39-19. Il est d'ailleurs spécifié que ces numéros sont disponibles pour les victimes comme pour les témoins de violences ou de harcèlement. 

De jour comme de nuit

Le second tweet appelle explicitement à déposer plainte: "Victime de #harcelement sexuel? Pour dénoncer ce délit puni par la loi, n'hésitez pas à déposer plainte."

Enfin, la police explique que les victimes peuvent se rendre dans l'un des mille points d'accueil du public dans toute la France, dont 500 sont ouverts toute la journée. "De jour comme de nuit, des policiers spécialement formés accueillent les victimes dans les commissariats", souligne le compte Twitter de la police nationale. 

Robin Verner