BFMTV

"Grève du zèle" au tribunal de Clermont-Ferrand: 25 avocats viennent défendre un seul prévenu

Manifestation d'avocats à Douai dans le Nord

Manifestation d'avocats à Douai dans le Nord - FRANCOIS LO PRESTI / AFP

Pas moins de vingt-cinq avocats ont assuré jeudi la défense de Jason Lopez dans son procès pour l'enlèvement de son fils, en l'absence de son avocat en grève.

Le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand a connu une situation ubuesque ce jeudi. Pas moins de vingt-cinq avocats ont assuré au pied levé la défense de Jason Lopez, poursuivi pour l'enlèvement de son fils, en l'absence de son avocat attitré, en grève. Leur fronde a été provoquée par la décision de la présidente du tribunal de maintenir le procès malgré la grève de tous les avocats dans ce dossier.

"Monsieur Lopez a demandé à être défendu. J'ai donc désigné 19 confrères en grève", a expliqué Maître Philippe Gatignol, le bâtonnier de Clermont-Ferrand. Finalement ce sont 25 avocats qui se sont présentés à l'audience, qui a été suspendue peu avant 21 heures jusqu'à vendredi, selon des avocats présents.

"Nous intervenons pour faire une défense digne et de qualité. Ce n'est en aucun cas du cirque. Je déplore que ça tourne au rapport de force dans la juridiction", a ajouté le bâtonnier. "On a préparé les conclusions et nous allons plaider chacun notre tour", a déclaré Maître Sabrina Oulmi qui reconnaît qu'il s'agit là d'une "grève du zèle".

L'homme est poursuivi pour s'être emparé de son fils

Le 30 mars 2017, ce membre d'une communauté de gens du voyage, en cavale, avait fait irruption sur un parking d'une entreprise désaffectée de Clermont-Ferrand, dans le quartier du Brézet, où vivaient son ex-compagne et ses deux enfants dans une caravane. Il s'était emparé de son fils aîné et avait menacé et frappé avec une arme de poing la mère de l'enfant qui tentait de s'interposer.

Un dispositif alerte-enlèvement avait alors été activé puis levé sans succès au bout de 24 heures. Le prévenu, connu pour ses provocations et ses vidéos tout en muscles et en insultes vues plusieurs millions de fois sur Internet avait finalement été interpellé cinq semaines plus tard au sud de Toulouse. L'enfant, sain et sauf, était à ses côtés.

Les avocats, qui ont un régime de retraite autonome et autofinancé, restent hostiles aux propositions qui leur sont faites dans le cadre de la réforme des retraites. Résultat: des tribunaux bloqués, robes noires jetées à terre ou pendues, salles d'audience désertées, procès renvoyés... La grève est suivie par la quasi-totalité des 164 barreaux de France.

R.Ga avec AFP