BFMTV

Gard: des chevaux maltraités enlevés à leur propriétaire

BFMTV
Selon l'association qui doit accueillir les animaux, ils souffrent d'une absence de soins et d'une grande consanguinité au sein d'un troupeau "livré à lui-même".

Des chevaux et des poulains dénutris et malades ont été enlevés à leur propriétaire dans le Gard par des gendarmes qui les ont mis à l'abri auprès d'une association de protection animale, a indiqué ce mardi la sous-préfecture. L'opération s'est déroulée à Saint-Martin-de-Valgalgues, près d'Alès, chez un éleveur sans titre.

Les gendarmes et la direction départementale de la protection des populations ont trouvé "des chevaux et poulains qui souffraient de dénutrition et qui n'étaient pas soignés. Un autre était aveugle", a précisé le sous-préfet Jean Rampon, qui était sur place. 

"On leur a sauvé la vie"

"Ce sont des chevaux à l'abandon, loin d'être nourris correctement", ajoute Paula Loïs, responsable de l'association C.H.E.V.A.L (Centre d'hébergement d'équidés vétérans Antenne Languedoc), qui va les accueillir.

Elle déplore une absence de soins et une grande consanguinité au sein d'un troupeau "livré à lui-même": "Les poulains ont 10-11 mois, mais on leur en donne 2 ou 3".

Le propriétaire avait déjà été condamné il y a quelques années "et avait l'interdiction de détenir des animaux", a précisé le procureur de la République d'Alès, François Schneider. Au total ce mardi, 13 chevaux et poulains ont été saisis et ont retrouvé un refuge où ils sont dorénavant soignés. "Il y avait 14 chevaux, mais il y en a un qui a disparu pendant la nuit, comme par hasard", relève Paula Loïs, de l'association C.H.E.V.A.L.

"Ce sont des chevaux qui partent plutôt à la boucherie qu'autre chose, on peut dire aujourd'hui qu'on leur a sauvé la vie", a ajouté Mme Loïs.

AL avec AFP