BFMTV

Canetons jetés vivants dans des poubelles: L214 dénonce les pratiques d'un producteur de foie gras médaillé d'or

Des canetons sont entassés vivants dans poubelles.

Des canetons sont entassés vivants dans poubelles. - L214

L214 dévoile, ce mercredi, dans une nouvelle vidéo, les images d'un producteur de foie gras dont les pratiques sont fortement remises en question par l'association de défense des animaux.

Des canetons jetés vivants dans une poubelle, des canards gavés à la pompe pneumatique puis tués en étant mal endormis... L214 révèle, ce mercredi, des images choc tournées au Domaine de La Peyrouse, qui produit du foie gras.

Installé en Dordogne, le Domaine de La Peyrouse est rattaché au Lycée Agricole et Agro-alimentaire de Périgueux, servant de centre de formation pour la filière, "une des plus grosses" selon un communiqué de L214. 

"Le foie gras du Domaine de La Peyrouse, origine certifiée Périgord, a été récompensé par une médaille d’or au Concours Général Agricole de 2019 encadré par le Ministère de l’Agriculture", peut-on lire dans le communiqué.

Des canetons jetés vivants dans les poubelles

L'enquête, menée en octobre et novembre derniers, rappelle deux vidéos de l'association publiées en décembre 2015qui révélaient les dessous d'un élevage industriel de canards destinés à produire du foie gras.

Sur les images tournées en Dordogne, de nombreux canetons, des "milliers" selon L214, sont jetés vivants dans les poubelles du couvoir. "Ils vont y mourir de faim ou d’asphyxie, écrasés par le poids des autres", précise l'association. Il s'agit de femelles car seuls les mâles seront gavés pour leur foie gras.

L'association indique avoir signalé la situation aux services vétérinaires de la Dordogne. Elle assure que ces derniers "ont mené une inspection et ont pu constater par eux-mêmes que les canetons n’étaient pas tués avant d’être jetés à la poubelle".

canards02.png
canards02.png © L214

Des canards mal étourdis avant d'être tués

Les œufs non-éclos à temps "sont jetés dans une autre benne où naissent et meurent des canetons sortis tardivement de l’œuf", ajoute-t-elle. Les canetons mâles sont par ailleurs "mutilés" rapporte l'association, étant donné que la pointe de leur bec est brûlée pour éviter qu'ils se blessent entre eux dans les élevages intensifs. 

canard01.png
canard01.png © L214
"Après une période d’élevage où les canards peuvent avoir accès à l’extérieur, ils sont enfermés dans des cages collectives sur un sol grillagé. Là, ils sont gavés à la pompe pneumatique par des élèves-apprentis après avoir été immobilisés par une grille mobile. Les images montrent une apprentie qui peine à attraper les canards au moment du gavage", poursuit L214 

À l’abattoir, les canards sont ensuite "suspendus conscients à la chaîne d’abattage puis sont plongés dans un bac d’eau électrifiée pour les étourdir". Mais certains animaux, mal étourdis, "reprennent conscience" au moment d'être saignés.

canards03.png
canards03.png © L214

"Les réactions du ministère doivent être fermes"

L214 indique qu'elle va porter plainte pour cruauté et demander au ministère de l'Agriculture "des sanctions exemplaires contre le Domaine de la Peyrouse", "le retrait de la médaille d'or au Domaine" et "l'interdiction au Domaine de servir de centre de formation". 

"C’est édifiant! Depuis le couvoir, et l’agonie des canetons femelles, jusqu’à l’abattoir en passant par le gavage à la pompe pneumatique, ce n’est que pure cruauté de la naissance à la mort des canards. Pas étonnant que le gavage soit interdit dans la plupart des pays européens. Les réactions du ministère doivent être fermes et fortes“, réagit le co-président de l'association, Sébastien Arsac.
Clément Boutin