BFMTV

Explosion à Lyon: le point sur l'enquête et la traque en cours

Si une trace d'ADN a été isolée, l'auteur de l'attaque est toujours en fuite. Les motifs de cette explosion au colis piégé ne sont toujours pas connus.

Au lendemain de l'attaque au colis piégé qui a frappé le centre-ville de Lyon vendredi vers 17h30, le suspect est toujours en fuite et l'acte n'a pour le moment toujours pas été revendiqué. Lors d'une conférence de presse organisée ce samedi à la mi-journée, le procureur de la République de Paris a révélé quelques détails sur le parcours de cet homme d'une trentaine d'années qui a été repéré sur des images de vidéosurveillance.

Au moment des faits, l'auteur présumé de l'explosion portait "un bermuda vert clair, une chemise vert foncé relevée au niveau des coudes, des chaussures noires et un sac à dos noir. Son visage était dissimulé par une casquette kaki et des lunettes de soleil", a déclaré Rémi Heitz, annonçant que de nouvelles photos du suspect seraient diffusées "très prochainement".

Dans le courant de l'après-midi, et alors qu'une centaine d'enquêteurs sont à la recherche d'indices permettant de retrouver sa trace, BFMTV révélait qu'un ADN avait été isolé sur le sac utilisé pour l'explosion et qu'une "infime quantité d'explosif TATP" avait été retrouvée.

De nouvelles photos diffusées "très prochainement"

Après la diffusion d'un appel à témoins vendredi soir, plusieurs dizaines de témoignages ont été recueillis par les enquêteurs et sont en cours d'exploitation, a précisé le procureur de la République qui a assuré que "tous les moyens étaient mis en oeuvre pour parvenir rapidement à l'identification et l'interpellation de l'auteur des faits".

Treize personnes ont été blessées dans cette explosion survenue rue Victor-Hugo, à proximité de la place Bellecour. Parmi elles, onze ont été hospitalisées et certaines ont dû subir des interventions chirurgicales visant à extraire des éclats provenant des vis et billes en métal contenues dans le colis piégé.

Mélanie Rostagnat