BFMTV
Police-Justice

Explosion à Lyon: les précisions du procureur de Paris

Le procureur de la République de Paris est revenu ce samedi lors d'une conférence de presse sur le déroulement de l'explosion qui a touché le centre-ville de Lyon vendredi en fin d'après-midi.

Au lendemain de l'explosion au colis piégé en plein centre de la ville de Lyon, le procureur de la République de Paris a tenu ce samedi une conférence de presse, au cours de laquelle il a confirmé que l'auteur de cette attaque était toujours en fuite, et que l'acte n'avait pour le moment toujours pas été revendiqué.

Rappelant le bilan de 13 personnes blessées dont une enfant de 10 ans légèrement touchée, Rémi Heitz a indiqué que 11 d'entre elles avaient été hospitalisées et que certaines devaient subir des interventions chirurgicales visant à extraire des éclats.

Le parcours du suspect détaillé

Le procureur de la République a détaillé le déroulé des faits, indiquant qu'une première exploitation des images de vidéosurveillance avait permis de "localiser un individu circulant à vélo quai Claude Bernard à 17h19". "A 17h20, cet individu emprunte le trottoir sur le quai de la Guillotière en direction de la place Bellecour, puis s'engage sur le quai du Docteur Gailleton. A 17h22 il passe entre des barrières place Antonin Poncet. A 17h25, il progresse cette-fois à pied et arrive rue Victor-Hugo en marchant à côté de son vélo qu'il pousse à deux mains", a précisé Rémi Heitz.

"A 17h26, il arrive devant le magasin La Brioche Dorée, dépose son vélo contre l'un des blocs de béton disposé au milieu de la rue. A 17h27, il remonte sur son vélo et se dirige vers la place Bellecour, abandonnant le sac en papier kraft qu'il avait déposé sur le bloc en béton. L'explosion survient une minute plus tard à 17h28 et 39 secondes précisément, entraînant le bris de la vitrine réfrigérée du magasin", a ajouté le procureur.

Le suspect activement recherché

90 enquêteurs et 30 techniciens de la police technique et scientifique ont été mobilisés dès vendredi soir, épaulés par une vingtaine d'enquêteurs des brigades de recherche et d'intervention locales, afin de tenter de retrouver le suspect. Une enquête de flagrance a par ailleurs été ouverte des chefs de "tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste" et d'"association de malfaiteurs terroriste criminelle", a rappelé le procureur.

Au moment des faits, le suspect portait un bermuda vert clair, une chemise vert foncé relevée au niveau des coudes, des chaussures noires et un sac à dos noir. Son visage était dissimulé par une casquette kaki et des lunettes de soleil.

"Un appel à témoins a été lancé vendredi soir et les témoignages reçus, qui sont au nombre de plusieurs dizaines, sont en cours d'exploitation", a souligné Rémi Heitz, qui a annoncé que de nouvelles photos de l'individu seraient très prochainement diffusées. "Tous les moyens sont mis en oeuvre pour parvenir rapidement à l'identification et l'interpellation de l'auteur des faits", a-t-il conclu.
Mélanie Rostagnat