BFMTV
Police-Justice

Évreux: deux frères condamnés à de la prison ferme après "des violences" contre des policiers

Le tribunal d'Evreux - Image d'illustration

Le tribunal d'Evreux - Image d'illustration - Google StreetView

Les deux individus, âgés de 27 et 29 ans, s'en sont pris à des policiers qui tentaient de les interpeller suite à un refus d'obtempérer.

Deux frères, âgés de 29 et 27 ans ont été condamnés mardi en comparution immédiate, par le tribunal correctionnel d'Evreux, à de la prison ferme avec mandat de dépôt à la suite de violences contre des policiers, rapporte le parquet ce mercredi.

L'aîné a été condamné à trois mois de prison ferme "pour refus d'obtempérer" et à douze mois de prison, dont six mois de sursis probatoire, "pour outrage, rébellion et rodéos", a expliqué à un correspondant de l'AFP la procureure d'Evreux, Dominique Puechmaille.

L'homme de 27 ans a pour sa part été condamné à 12 mois de prison, dont six mois avec sursis probatoire, "pour violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique", a précisé la magistrate.

Des violences après un refus d'obtempérer

Les faits se sont déroulés dimanche 1er mai, a précisé la procureure. Les policiers sont intervenus "pour interpeller deux jeunes qui s'adonnaient à des rodéos avec des motos" dans le quartier de la Madeleine, à Evreux. "Les deux personnes sont parvenues à prendre la fuite. L'un d'eux a été repéré plus tard toujours dans le même quartier. Son interpellation par la police a donné lieu à des violences", a-t-elle poursuivi.

"Il y a eu des jets de projectiles mais l'auteur n'a pas été identifié. Un policier a été jeté au sol et a reçu un coup de pied porté par le plus jeune. Un policier a été blessé avec une ITT de 7 jours", a ajouté Dominique Puechmaille.

Dans un communiqué, le préfet de l'Eure a salué l'action des forces de police. Il précise que, pris à partie par une vingtaine de jeunes, "deux policiers ont été blessés, entraînant 7 jours d'interruption temporaire de travail (ITT) pour l'un et 21 jours pour le second".

E.F. avec AFP