BFM Paris Île-de-France
Paris Île-de-France

Hauts-de-Seine: un jeune homme blessé par un policier après un refus d'obtempérer

Une enquête pour violences avec arme par personne dépositaire de l'autorité publique a été confiée à l'IGPN.

Une enquête pour violences avec arme par personne dépositaire de l'autorité publique a été confiée à l'IGPN. - PATRICK KOVARIK / AFP

Blessé à la jambe, l'individu a été transporté à l'hôpital. Une enquête pour violences avec arme par personne dépositaire de l'autorité publique a été confiée à l'IGPN.

Mardi matin, un policier a blessé par balle un jeune homme à bord d'une voiture à Courbevoie (Hauts-de-Seine), après un refus d'obtempérer, a indiqué le parquet de Nanterre à l'AFP, confirmant une information du journal Le Point.

Un tir accidentel

Vers 5h30 du matin à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), un automobiliste au volant d'une Clio refuse de s'arrêter à un contrôle policier et se dirige vers les Hauts-de-Seine. La voiture est finalement stoppée à Courbevoie par un stick, un outil permettant de crever les pneus, a précisé le parquet.

D'après les premiers éléments de l'enquête, les forces de l'ordre ont tenté de faire sortir les passagers du véhicule aux vitres fumées, qui se sont enfermés dans l'habitacle. N'y parvenant pas, un des policiers a brisé une vitre avec la crosse de son arme de service et un coup est parti de manière accidentelle, selon ses premières déclarations.

Une enquête confiée à l'IGPN

Blessé à la jambe, l’un des jeunes passagers a été transporté à l'hôpital, a déclaré le ministère public, sans pouvoir préciser son état de santé.

Une enquête pour refus d’obtempérer aggravé a été confiée à la sûreté départementale des Hauts-de-Seine. Les quatre passagers, trois hommes majeurs et une femme mineure, nés entre 2001 et 2004, ont été placés en garde à vue.

Le policier, auteur présumé du tir, a également été placé en garde à vue dans le cadre d'une enquête confiée à l'IGPN pour violences avec arme par personne dépositaire de l'autorité publique.

LR avec AFP