BFMTV

Evasion de Redoine Faïd: des armes, des vêtements et des cagoules découverts dans l'Oise

L'hélicoptère ayant servi à l'évasion de Redoine Faïd a été retrouvé dans le Val-d'Oise.

L'hélicoptère ayant servi à l'évasion de Redoine Faïd a été retrouvé dans le Val-d'Oise. - AFP

Une avancée dans la traque de Redoine Faïd? Plus d'une semaine après l'évasion spectaculaire du braqueur multirécidiviste, un chasseur a découvert deux armes longues, des vêtements, des cagoules et une disqueuse dans une forêt de l'Oise. Des analyses sont en cours pour déterminer si ces effets, retrouvés dans un bois sur la commune de Verneuil-en-Halatte, appartiennent effectivement au commando ayant permis à Redoine Faïd de s'évader de la prison de Réau, a appris BFMTV confirmant une information du Parisien.

Pour mémoire, il y a neuf jours, le 1er juillet, Redoine Faïd, condamné à multiples reprises pour des braquages, s'est enfui du centre pénitentiaire de Réau, en Seine-et-Marne. Lors d'un parloir avec son frère, le voyou de 42 ans, a pu s'évader grâce au concours de trois hommes armés. Après avoir neutralisé les caméras de surveillance, ils ont découpé à la disqueuse les portes de l'établissement menant jusqu'à une cour où un hélicoptère, dont le pilote avait été pris en otage, était stationné.

Deux véhicules abandonnés

Dans sa fuite, le commando a abandonné une voiture noire qui a été utilisée par Faïd et ses complices à leur descente de l'hélicoptère. Elle a retrouvée, incendiée, à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Le commando a pris ensuite la fuite à bord d'un utilitaire blanc, découvert lui-aussi carbonisé le lendemain de l'évasion. L’hélicoptère a été retrouvé brûlé sur la commune de Gonesse, dans le Val-d'Oise.

Près de 3000 hommes de nombreux services des forces de l'ordre sont mobilisés pour tenter de retrouver Redoine Faïd. Policiers, gendarmes, police municipale, CRS mais également police aux frontières sont sur le qui-vive et travaillent activement à son interpellation. "Tous les moyens sont mobilisés pour localiser le fugitif", a déclaré le ministère de l'Intérieur. 

J.C. avec Sarah-Lou Cohen