BFMTV

Evasion de Rédoine Faïd: la chasse à l'homme commence

Le braqueur Rédoine Faïd s'est échappé ce dimanche de la prison de Réau, en Seine-et-Marne, lors d'une évasion spectaculaire. Les forces de l'ordre tentent à présent de le localiser.

Le braqueur multirécidiviste Redoine Faïd s'est échappé du centre pénitentiaire de Réau, en Seine-et-Marne, ce dimanche au cours d'une évasion spectaculaire par hélicoptère. Depuis, les forces de l'ordre sont à pied d'oeuvre pour tenter de localiser le fugitif.

En fin de journée, la ministre de la Justice s'est rendue à la prison. Nicole Belloubet a déclaré que le fugitif n'avait pas été localisé "à sa connaissance". Mais "les forces de sécurité sont extraordinairement mobilisées car nous savons que c'est quelqu'un qui est dangereux", a-t-elle ajouté. 

A bord d'une camionnette blanche

Peu avant 11h30 ce dimanche, Redoine Faïd s'échappe de la prison de Réau avec l'aide de deux individus à bord d'un hélicoptère. Celui-ci les emmène à Garges-lès-Gonesses, dans le Val d'Oise. De là, les trois individus montent à bord d'une Renault noire retrouvée incendiée quelques temps plus tard à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. 

Selon les premiers éléments de l'enquête, Redoine Faïd et ses complices sont alors montés dans une camionnette blanche de marque Citroën en direction du Val d'Oise. Aucun signe, depuis, des trois individus. Tous les axes routiers alentours ont été placés sous haute surveillance, notamment dans l’Oise.

"Tous les moyens mobilisés pour localiser le fugitif"

Pour les forces de l'ordre, une véritable chasse à l'homme a commencé pour tenter de localiser les trois individus. "Tous les moyens sont mobilisés pour localiser le fugitif", a déclaré le ministère de l'Intérieur. 

Le parquet de Paris a ouvert une enquête en flagrance des chefs d’évasion en bande organisée et d’associations de malfaiteurs. Selon nos informations, le frère de Rédoine Faïd, avec qui ce dernier parlait au parloir avec son évasion, a été placé en garde à vue

Par ailleurs, "toutes les unités territoriales de la police et de la gendarmerie ont été immédiatement alertées des faits", avertit le ministère de l'Intérieur. Et d'ajouter: "des dispositifs coordonnées de contrôle et d'interception sont mis en place, qui tiennent compte de la dangerosité du fugitif et de ses possibles complices".

Les activités suspendues à la prison de Réau

A la prison de Réau, toutes les activités ont été suspendues. Le parloir a été fermé alors que des proches venaient rendre visite à des personnes incarcérées. Un important dispositif de sécurité a par ailleurs été mis en place avec des membres des forces de l'ordre lourdement armés positionnés aux alentours de la prison.

Lors de précédente évasion, en 2013, de la prison de Lille-Sequedin, Redoine Faïd était resté un un mois et demi en cavale, avant d’être rattrapé en pleine nuit dans un hôtel de Seine-et-Marne.

Cyrielle Cabot