BFMTV

Éric Dupond-Moretti: "je suis le ministre des prisonniers et de l'administration pénitentiaire"

Invité de BFMTV, Éric Dupond-Moretti a rappelé qu'il était "le ministre des prisonniers et de l'administration pénitentiaire". Il répondait aux critiques l'accusant d'apporter son soutien à ses anciens clients en ayant visité une prison parmi ses premiers déplacements en tant que ministre.

Lors de son premier déplacement en tant que garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti s'était déplacé au centre pénitentiaire de Fresnes (Val-de-Marne). Interrogé sur ce déplacement sur le plateau de BFMTV ce mercredi, l'ancien pénaliste a assuré qu'il ne s'agissait pas d'un soutien à ses anciens clients, une critique émise alors plusieurs fois après ce déplacement.

"Je suis le ministre des prisonniers et de l'administration pénitentiaire. J'entends trouver tous les équilibres qui doivent être trouvés. C'était normal que le garde des Sceaux aille en prison, c'était hautement symbolique", a réagi le ministre de la Justice à notre antenne.

"Il faut toujours en parler avec de la nuance"

Durant cette visite ministérielle, il avait échangé avec des détenus et des surveillants pénitentiaires qui disaient un certain nombre de "choses identiques", notamment sur la "surpopulation carcérale" et sur ce qui permet de "lutter contre la récidive." "C'était frappant", note le ministre. Dans les coursives de Fresnes, l'ex-ténor s'était alors fait acclamer par les détenus.

Être ministre de la Justice, et donc de l'administration pénitentiaire, "ce n'est pas le paradis, mais ce n'est pas (être) le ministre des enfers", ajoute-t-il.

"Bien sûr que c'est compliqué en prison, mais c'est pour ça qu'il faut toujours en parler avec de la nuance", tranche Éric Dupond-Moretti.
Esther Paolini Journaliste BFMTV