BFMTV

Disparition de Maëlys: les 180 invités du mariage entendus par la police

La petite Maëlys, 9 ans, disparue le 27 août lors d'un mariage en Isère

La petite Maëlys, 9 ans, disparue le 27 août lors d'un mariage en Isère - -

La thèse de la fugue de la fillette de 9 ans est écartée: les chiens de la gendarmerie se sont arrêtés au parking lorsqu'il leur a été demandé de retrouver la trace de l'enfant.

Une enquête pour enlèvement a été ouverte lundi matin, tandis que les recherches doivent reprendre ce mardi pour retrouver une fillette de 9 ans disparue dans la nuit de samedi à dimanche lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin, en Isère.

Les chiens n'ont pas détecté son odeur au-delà du parking

"Au regard du temps écoulé depuis la disparition" de la jeune Maëlys De Araujo et "des moyens déployés pour la retrouver, aucune piste accidentelle ou criminelle n'est écartée", a souligné dans un communiqué le procureur de la République à Bourgoin-Jallieu. La thèse de la fugue est quant à elle écartée. Les chiens mobilisées par les enquêteurs ont perçu l'odeur de la fillette dans la salle communale ainsi que sur le parking mais pas au-delà. 

Les investigations se déroulent dorénavant sous la qualification d'enlèvement avec une co-saisine de la section de recherches de Grenoble, la compagnie et la brigade de recherches de la Tour-du-Pin et la brigade territoriale de Pont-de-Bonvoisin.

Vue pour la dernière fois à 3 heures

Un appel à témoins a été lancé dimanche à 21 heures pour retrouver la fillette, qui mesure 1m30, pèse 28 kg, a la peau mate, les yeux marrons et les cheveux châtains. Elle était vêtue au mariage d'une robe sans manches et de nu-pieds de couleur blanche. Les enquêteurs ont reçu quelques appels téléphoniques, qui n'ont pas permis de la retrouver.

Maëlys, originaire du Jura selon la préfecture, a été vue la dernière fois dimanche vers 3 heures du matin alors qu'elle se trouvait dans une pièce réservée aux enfants. La fillette assistait au mariage d'un cousin de sa mère en compagnie de ses deux parents et de sa sœur aînée.

"Tout le monde s'est mis à chercher"

Une voisine, qui réside à proximité de la salle des fêtes, a décrit pour BFMTV un mariage calme et discret. Elle assure n'avoir entendu ni cri, ni bagarre. Un participant au mariage a quant à lui raconté cette nuit d'angoisse pour Le Parisien.

"Dans la salle, le DJ de la soirée a annoncé au micro qu'une enfant avait disparu. Du coup, tout le monde s'est mis à chercher, dans la salle des fêtes, puis dehors. C'était l'angoisse." Il ajoute que les invités ont d'abord pensé "qu'elle dormait dans un coin après une partie de cache-cache". Mais "au bout d'une heure, comme on n'avait rien trouvé, les gendarmes ont été alertés. Ils sont arrivés et ont fouillé tous les véhicules, pris les coordonnées de toutes les personnes qui étaient présentes."

Les 180 invités interrogés

D'importants moyens de gendarmerie, renforcés par des sapeurs-pompiers et des pompiers volontaires, ont été engagés pour rechercher l'enfant. Toute la journée de dimanche, des battues ont été organisées autour de la salle des fêtes, située dans un "environnement fortement boisé avec une végétation très dense, y compris à hauteur d'homme", précise le communiqué du parquet.

Des spéléologues ont exploré les conduits des égouts. Un hélicoptère de la gendarmerie a également été mobilisé et la brigade nautique d'Aix-les-Bains, en Savoie, est également intervenue pour sonder la rivière Guiers, à proximité. Sans succès.

Les gendarmes ont entendu tous les participants au mariage, soit 180 personnes, assure Le Parisien, qui précise que leurs casiers judiciaires sont également examinés. Les amis et parents qui n'étaient pas présents à la cérémonie doivent également être auditionnés ce mardi. Les photos et vidéos prises lors de la fête, qui pourraient révéler un détail, ont quant à elle été saisies.

C.H.A. avec AFP