BFMTV

Dijon: un portable en charge posé sur un lit soupçonné d'avoir provoqué un incendie

Un smartphone - Image d'illustration

Un smartphone - Image d'illustration - AFP

L'incident n'a pas fait de victime parmi les quatre occupants du logement, dont deux enfants de 3 ans et 10 mois.

L'histoire aurait pu avoir des conséquences dramatiques. Ce jeudi, un incendie s'est déclaré au quatrième étage d'un immeuble dijonnais, ne faisant pas de victimes. Comme le signale le Bien Public, l'origine du sinistre serait la surchauffe d'une batterie d'un téléphone portable laissé en charge sur un lit.

Une hypothèse sérieusement étudiée par la police locale. "Le téléphone portable était en charge sur un matelas, il est vraisemblable" qu'il soit à l'origine du départ de feu indique-t-on du côté des autorités. 

Réaction salutaire du père de famille

S'apercevant vite du départ de feu, le père de famille se serait "saisi du matelas en proie aux flammes afin de le mettre sur un balcon et d'éviter que l'incendie ne se propage", décrit encore le quotidien régional. 

Ce dernier aurait été légèrement intoxiqué par la fumée et, en compagnie de sa femme et de ses deux enfants de 3 ans et 10 mois, il a été transporté au Centre hospitalier universitaire (CHU) Dijon-Bourgogne pour des examens de contrôle. L'habitation n'a pas subi d'importants dommages, mais tous les quatre devraient être relogés le temps de quelques travaux. 

Hugo Septier