BFMTV

Delevoye: Anticor saisit la Haute autorité pour la transparence de la vie publique

Image d'illustration - le Haut-Commissaire aux retraites Jean-Paul Delevoye

Image d'illustration - le Haut-Commissaire aux retraites Jean-Paul Delevoye - Eric Feferberg-AFP

L'association anti-corruption dénonce un "manquement à une obligation de déclaration" concernant Jean-Paul Delevoye et l'institut de formation dans les assurances.

L'association Anticor a saisi aujourd'hui la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) pour "manquement à une obligation de déclaration" concernant Jean-Paul Delevoye et l'institut de formation dans les assurances (Ifpass), selon une information BFMTV.

La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique a publié samedi la déclaration d'intérêts du haut-commissaire aux retraites Jean-Paul Delevoye. Parmi ses fonctions, il a oublié de déclarer certains de ses liens avec le monde de l'assurance, a révélé Le Parisien ce lundi: sa fonction d'administrateur dans un institut de formation dans les assurances (Ifpass).

Cette révélation a déclenché un tollé, et posé la question d'un possible conflit d'intérêts pour celui qui est en charge de la réforme des retraites.

Demande de l'ouverture d'une enquête préliminaire

Anticor demande à la HATVP d'adresser un signalement au parquet national financier pour qu'une enquête préliminaire soit ouverte. A ce stade, le parquet national financier n'a reçu aucun signalement, selon nos informations.

Sollicité par BFMTV, l'entourage de Jean-Paul Delevoye avait reconnu un "oubli" dans sa déclaration d'intérêts. Le Haut-Commissaire a annoncé avoir démissionné de son poste à l'Ifpass ce lundi.

Alexandra Gonzalez avec Salomé Vincendon