BFMTV

Coronavirus: l'amende pour non-respect du confinement passe à 135 euros

Jérôme Salomon le 20 mars 2020

Jérôme Salomon le 20 mars 2020 - BFMTV

L'amende peut être majorée jusqu'à 375 euros en cas de non-respect des consignes de confinement, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

135 euros, c'est ce que vous coûte désormais un déplacement non autorisé pendant la période de confinement sur le territoire français. L'amende est encadrée par un décret qui a été publié au Journal Officiel ce mercredi matin.

Une majoration jusqu'à 375 euros

Le texte encadre la création d'une contravention de quatrième classe "réprimant la violation des mesures destinées à prévenir et limiter les conséquences des menaces sanitaires graves sur la santé de la population" et instaure une "amende forfaitaire majorée s'élèvent respectivement à 135 et 375 euros." Dans un premier temps, son montant était de 38 euros.

Les forces de l'ordre sont désormais invitées à verbaliser toutes personnes ne respectant pas les règles de déplacement pendant la période de confinement pour lutter contre le coronavirus. Ces dernières autorisent à se déplacer pour faire ses courses, se soigner, sortir un animal de compagnie ou rendre visite à une personne fragile. 

"La police est toujours dans la rue"

Depuis mardi, policiers et gendarmes effectuent des contrôles aléatoires sur tout le territoire, dont 7906 ont été recensés en Ile-de-France. "Notre objectif n’est pas de sanctionner, mais s’il le faut, nous le ferons", soulignait lundi soir le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.

"Je crois au civisme et à la pédagogie collective", a ajouté à l'Agence France Presse Michel Lavaud, le chef de la communication de la Police nationale, tout en soulignant: 

"Ceux qui ne respectent pas les règles vont voir très vite que la police est elle, toujours dans la rue."
Esther Paolini