BFMTV

Colère des policiers: les détails de l'accord signé entre les syndicats et l'Intérieur

Un accord a été signé tard mercredi soir entre les trois principaux syndicats de police et le ministère de l'Intérieur après une journée de contestation des forces de l'ordre.

Un accord a été trouvé mercredi soir après 6 heures de discussion entre les syndicats de police et le ministère de l'Intérieur alors que la grogne des forces de l'ordre commençait à monter.

"Nous n'aurions pas signé s'il n'y avait pas eu d'amélioration du côté du pouvoir d'achat pour les policiers (...) On a obtenu ce soir un réelle avancée", a estimé Yves Lefebvre, secrétaire général d'Unité SGP Police à sa sortie de Beauvau.

Une avancée "conséquente"

Concrètement, les policiers vont bénéficier d'une hausse de salaire immédiate de 40 euros sur leur allocation de maîtrise et ce dès le mois de janvier 2019.

Les policiers vont bénéficier d'une hausse de 40 euros dès janvier 2019
Les policiers vont bénéficier d'une hausse de 40 euros dès janvier 2019 © BFMTV

Cette allocation de maîtrise sera ensuite revalorisée de 30 euros en juillet 2019, puis à nouveau de 30 euros en juillet 2020.

Revalorisation de 30 euros en juillet 2019 et 30 euros l'année suivante
Revalorisation de 30 euros en juillet 2019 et 30 euros l'année suivante © BFMTV

Autre avancée, l'augmentation de la prime de risque de 1% en début d'année et de 0.5% en janvier 2020.

La prime de risque sera elle aussi revue à la hausse dès janvier 2019
La prime de risque sera elle aussi revue à la hausse dès janvier 2019 © BFMTV

Au total, cela donnera une hausse nette moyenne de 120 euros par mois pour les gardiens de la paix et jusqu'à 150 euros pour les plus hauts gradés.

"Nous avions besoin de quelque chose de conséquent. Négocier en dessous de 100 euros pour les policiers était inconcevable", a déclaré quant à lui Philippe Capon, secrétaire général du syndicat Unsa Police.

Sur le long terme, les syndicats ont également obtenu l'ouverture d'un plan de réorganisation en janvier, pour traiter notamment de la question du stock et du flux d'heures supplémentaires des policiers.
La hausse totale par mois en moyenne pour un gardien de la paix et pour un haut gradé
La hausse totale par mois en moyenne pour un gardien de la paix et pour un haut gradé © BFMTV
Manon Fossat