BFMTV

Colère des policiers: un protocole d'accord signé entre les syndicats et l'Intérieur

Un protocole d'accord entre les syndicats de police et le ministère de l'Intérieur a été signé ce mercredi soir, ont fait savoir les organisations syndicales.

Après une journée de contestation dans la police, un protocole d'accord entre les trois principales organisations syndicales de police et le ministère de l'Intérieur a été signé tard ce mercredi soir, a annoncé Yves Lefebvre, représentant syndical de l'Unité-SGP Police FO à l'issue de sa rencontre avec le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.

"Après d'âpres discussions, on a obtenu une avancée assez conséquente" a déclaré Yves Lefebvre à sa sortir de Beauvau, ajourtant "on vient de signer un accord avec le ministre de l'Intérieur, un accord qui porte sur la revalorisation du salaires des gradés et des gardiens de la paix et sur l'ouverture, derrière, d'un protocole de réorganisation de la police nationale". "On est jamais pleinement satisfaits mais ce soir on a fait un grand pas en avant" a ajouté le représentant syndical ce mercredi soir.

"La preuve de la reconnaissance de l'Etat"

"La signature du protocole est la preuve de la reconnaissance de l'Etat" a quant à lui estimé Jean-Claude Delage, représentant du syndicat Alliance. Les syndicats ont donc obtenu ce qu'ils voulaient, à savoir une hausse signification du pouvoir d'achat pour les gradés et les gardiens de la paix, matérialisée par une hausse de salaires d'une centaine d'euros à partir de janvier 2019.

Selon le syndicat, l'augmentation des salaires sera graduelle à partir de janvier et devrait aboutir au bout d'un an à une hausse en moyenne de 120 euros net par mois pour les gardiens de la paix et pouvant aller jusqu'à 150 euros pour les plus hauts gradés. 

"C'est un accord qui reconnaît l'engagement de nos forces de l'ordre" a pour sa part commenté Beauvau dans un communiqué. 

Jeanne Bulant