BFMTV

Circulation différenciée en région parisienne: 412 infractions relevées mardi

Un véhicule de police.

Un véhicule de police. - AFP

La circulation différenciée a été reconduite mercredi après une première mise en place mardi.

La police nationale avait procédé à 2251 contrôles de voitures à 18 heures dans la capitale a assuré la Préfecture de police à BFM Paris et relevé 1535 infractions dont 412 en lien avec la circulation différenciée.

C'est la seconde fois de l'été que la Préfecture a mis en place son système de circulation différenciée, interdisant à certains véhicules jugés trop polluants de circuler à Paris et en petite couronne. Une mesure prise en raison d'un épisode de pollution à l'ozone. 

68 euros d'amende

Depuis mardi et jusqu'à mercredi minuit, seuls les véhicules arborant une vignette Crit'Air allant de zéro à deux sont autorisés à circuler à l'intérieur du périmètre délimité par l'A86. Les véhicules Crit'Air 3, 4, 5 et hors classement n'ont pas le droit de circuler. En clair, les voitures particulières et utilitaires légers diesel d'avant 2010 et essence d'avant 2016 doivent rester au garage. En cas d'infraction, les contrevenants s'exposent à une amende de 68 euros.

Les limitations de vitesse sont aussi abaissées de 20 km/h sur les grands axes routiers.

Le nouvel épisode caniculaire est suivi d'un pic de pollution à l'ozone pouvant entraîner des complications respiratoires et provoquer des irritations des yeux, de la gorge, du nez et des essoufflements ainsi qu'une aggravation des crises d'asthme.

Raphaël Maillochon (avec Guillaume Dussourt)