BFMTV

Christine Lagarde condamne "l'acte de violence" commis contre le FMI à Paris

La directrice du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, lors d'une conférence de presse en septembre 2016

La directrice du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, lors d'une conférence de presse en septembre 2016 - NICOLAS ASFOURI / AFP

La directrice-générale du Fonds monétaire International, Christine Lagarde, a condamné "l'acte de violence" commis jeudi contre les bureaux de son institution à Paris.

"J'ai été informée de l'explosion au bureau du FMI à Paris qui a blessé l'une de nos employées. J'ai été en contact avec le bureau et ma compassion va à nos collègues là-bas. Je condamne cet acte de violence lâche et réaffirme la résolution du FMI à poursuivre son travail pour assurer son mandat", a indiqué Christine Lagarde. 

Une explosion consécutive à l'ouverture d'une enveloppe piégée a fait un blessé au 66 avenue d'Iéna, dans le 16e arrondissement de Paris, l'adresse du siège du Fonds monétaire international (FMI). La victime est une assistante de direction qui a été brûlée aux mains et au visage. Elle a ouvert le pli adressé au chef du bureau européen du FMI qui avait été reçu peu avant midi. L'engin explosif est "un gros cylindre noir d'environ 30 cm", selon des sources policières à BFMTV. L'explosion a atteint le plafond de la pièce.

Me.R. avec AFP