BFM Business
Dossier

FMI

Le Salvador ne devrait pas adopter le bitcoin comme monnaie officielle étant donnés les risques liés à cette cryptodevise, a estimé lundi le Fonds monétaire international.

Arbitrage Tapie: Jugée coupable, Christine Lagarde peut-elle rester à la tête du FMI ?

Arbitrage Tapie: Jugée coupable, Christine Lagarde peut-elle rester à la tête du FMI ?

Romain Dupeyré, avocat, spécialiste de l'arbitrage, était l'invité de Thomas Misrachi. Il est revenu sur la décision de la Cour de justice de la République contre Christine Lagarde. La directrice générale du Fonds monétaire international a été déclarée coupable de "négligence" dans l'affaire de l'arbitrage Tapie, mais elle est dispensée de peine. La Cour a considéré qu'elle avait agi avec négligence en autorisant en 2007 une procédure arbitrale avec Bernard Tapie pour solder son litige avec l'ancienne banque publique Crédit Lyonnais. Cet arbitrage avait attribué 400 millions d'euros à l'homme d'affaires. Après l'annonce de ce jugement, le FMI a indiqué qu'il allait se réunir "bientôt". - 19h Ruth Elkrief, du lundi 19 décembre 2016, présenté par Thomas Misrachi, sur BFMTV.

Arbitrage Tapie: Christine Lagarde jugée coupable mais dispensée de peine

Arbitrage Tapie: Christine Lagarde jugée coupable mais dispensée de peine

Christine Lagarde a été jugée coupable de "négligence" dans l'affaire de l'arbitrage Tapie en 2008. Cependant, elle a été dispensée de peine. La Cour a, en effet, considéré que la patronne du FMI avait agi avec négligence en autorisant une procédure arbitrale avec Bernard Tapie pour solder son litige avec l'ancienne banque publique Crédit Lyonnais en 2007. Cet arbitrage avait attribué 400 millions d'euros à l'homme d'affaires. Une décision allant à l'encontre des réquisitions du parquet qui avait réclamé la relaxe pour l'ex-ministre de l'Économie. Elle risquait jusqu'à un an de prison et 15 000 euros d'amende. - Decryptage avec Cécile Danré, notre journaliste police-justice. - 19h Ruth Elkrief, du lundi 19 décembre 2016, présenté par Thomas Misrachi sur BFMTV.

Arbitrage Tapie: Christine Lagarde jugée coupable de "négligence"

Arbitrage Tapie: Christine Lagarde jugée coupable de "négligence"

Christine Lagarde a été jugée coupable de "négligence" dans l'affaire de l'arbitrage Tapie en 2008, mais dispensée de peine. La Cour a considéré que la patronne du FMI avait agi avec négligence en autorisant en 2007 une procédure arbitrale avec Bernard Tapie pour solder son litige avec l'ancienne banque publique Crédit Lyonnais. Cet arbitrage avait attribué 400 millions d'euros à l'homme d'affaires. Une décision allant à l'encontre des réquisitions du parquet qui avait réclamé la relaxe pour l'ex-ministre de l'Économie. Elle risquait jusqu'à un an de prison et 15.000 euros d'amende. - Pour en parler: Me Patrick Maisonneuve, avocat de Christine Lagarde. Et Cécile Danré, notre journaliste police-justice. - BFM Story, du lundi 19 décembre 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

Le FMI revoit à la baisse la croissance mondiale

Le FMI revoit à la baisse la croissance mondiale

Hier, le FMI a dévoilé son diagnostic sur la croissance mondiale. Cette année, il attend 3,2% de croissance contre 3,4% auparavant. Une fois de plus, il ne voit que des mauvaises nouvelles : risque de Brexit, attentats, crise financière,... De quoi se faire peur. Il y a des dangers, des menaces économiques certes, mais jouer la carte de la peur ne semble pas être une bonne idée selon Nicolas Doze. Surtout que le FMI s'est souvent trompé dans ses prévisions. Ce qu'on ne peut pas nier c'est que la reprise n'est pas très flambante. Faut-il alors remettre en question le modèle économique actuel ? - L'édito Eco de Nicolas Doze, du mercredi 13 avril 2016, sur BFMTV.

Quels sont les facteurs à l'origine de la baisse actuelle des marchés ?

Quels sont les facteurs à l'origine de la baisse actuelle des marchés ?

Les marchés financiers ont encore fortement reculé aujourd'hui. Cette situation a été accentuée par la déclaration d'une révision à la baisse de la croissance mondiale par le FMI. De plus, les politiques monétaires des banques centrales ont modifié les structures des marchés. Selon Nicolas Doze, l'introduction du système de taux zéro a tué les principaux repères des marchés, les rendant fébriles et dépourvus de liquidités. - L'édito Eco de Nicolas Doze, du mercredi 20 janvier 2016, sur BFMTV.

Arbitrage Tapie: "Cette affaire tombe très mal car Christine Lagarde est à 6 mois d'une seconde campagne pour la présidence du FMI", Cyrille Lachèvre

Arbitrage Tapie: "Cette affaire tombe très mal car Christine Lagarde est à 6 mois d'une seconde campagne pour la présidence du FMI", Cyrille Lachèvre

Christine Lagarde vient d'être rattrapée par l’affaire Tapie. La directrice générale du FMI a été renvoyée, ce jeudi, devant la Cour de justice de la République pour son rôle dans l'affaire de l'arbitrage Tapie, quand elle était ministre de l’Economie de Nicolas Sarkozy. Poursuivie pour "négligence d'une personne dépositaire de l'autorité publique", elle a aussitôt fait savoir dans un communiqué qu'elle allait contester en cassation "cette décision difficilement compréhensible". De son côté, le FMI a affirmé qu'il continue d'apporter "sa confiance" à sa patronne. - Avec: Romain Dupeyré, avocat spécialiste en droit de l'arbitrage. Et Cyrille Lachèvre, journaliste économique à L'Opinion, biographie de Christine Lagarde, co-auteur de "Christine Lagarde, Enquête sur la femme la plus puissante de France" (Ed. Michel Lafon). - Grand Angle, du jeudi 17 décembre 2015, présenté par Damien Gourlet, sur BFMTV.

Grèce: le compte à rebours est lancé pour l'avenir du pays dans la zone euro

Grèce: le compte à rebours est lancé pour l'avenir du pays dans la zone euro

Harlem Désir, secrétaire d'État aux Affaires européennes, était l'invité de BFM Story, ce jeudi 9 juillet 2015. Il est revenu sur la crise grecque. Athènes a jusqu'à minuit pour présenter à ses responsables européens et au FMI un nouveau programme de réformes afin de les convaincre de rouvrir les vannes de l'aide financière et de la garder dans la zone euro. Le "programme complet" promis par Alexis Tsipras devra être envoyé à ses partenaires, puis examiné par les créanciers et soumis samedi aux ministres des Finances européens. Si ce programme donne satisfaction, les dirigeants européens pourront officiellement donner le coup d'envoi des négociations sur ce nouveau programme d'aide dimanche, lors d'un sommet exceptionnel à Bruxelles élargi aux 28 pays de l'Union européenne. Dans le cas échéant, cette réunion pourrait se transformer en sommet de crise, amorçant une sortie du pays de l'euro. "La France se bat pour que la Grèce puisse rester dans la zone euro", a affirmé Harlem Désir.

Alexis Tsipras tient tête aux créanciers de la Grèce

Alexis Tsipras tient tête aux créanciers de la Grèce

Le Premier ministre grec conserve le référendum sur les exigences des créanciers de la Grèce et appelle à voter non. "Il faut une meilleure solution, un nouvel accord", affirme Alexis Tsipras. Le leader de Syriza est prêt à continuer le bras de fer avec le FMI et l'Union européenne, pour obtenir un meilleur arrangement, conformément à ce qu'il avait promis lors de la campagne électorale. Une partie des Grecs le soutiennent, affectés par la crise, mais en cas de victoire du oui, il pourrait être contraint de démissionner.

Dette grecque: "C’est surtout l’Union européenne qui est à la croisée des chemins"

Dette grecque: "C’est surtout l’Union européenne qui est à la croisée des chemins"

"Il y a deux possibilités: soit gagnent ceux qui veulent en réalité sanctionner politiquement la Grèce pour avoir proposé une autre politique que l’austérité; soit l’emportent ceux qui pensent que ces solutions sont tout à fait acceptables", a déclaré lundi soir sur BFMTV Eric Coquerel, secrétaire national du Parti de gauche. Athènes négocie actuellement avec ses créanciers – FMI et Union européenne - pour obtenir un nouveau prêt de plus de 7 milliards d’euros d’ici au 30 juin, faute de quoi le pays se retrouvera en défaut de paiement.