BFMTV

"C'était un choc": Isabelle Balkany raconte sa première visite à son époux Patrick en prison

Les époux Balkany lors d'un conseil municipal à Levallois-Perret, en avril 2019

Les époux Balkany lors d'un conseil municipal à Levallois-Perret, en avril 2019 - Stéphane De Sakutin - AFP

La maire par intérim de Levallois-Perret a raconté au Parisien et à Europe 1 le déroulé de sa première visite à la prison de la Santé, où Patrick Balkany a été écroué pour fraude fiscale vendredi dernier.

"J'avais l'impression que c'était notre premier rendez-vous." Mardi après-midi, Isabelle Balkany s'est rendue pour la première fois à la prison de la Santé depuis que son époux, Patrick Balkany, y a été incarcéré vendredi dernier pour fraude fiscale. La maire par intérim de Levallois-Perret a raconté l'expérience au Parisien et à Europe 1

"C'était un choc. Je tremblais comme une feuille", a-t-elle déclaré, rapportant que Patrick Balkany ne lui avait pas parlé de sa cellule au cours de leurs 45 minutes d'entrevue.

"La seule chose qu'il m'a dit, c'est que la bouffe était immonde, que surtout c'était froid. Ce matin, par exemple, il a eu un steak et des pâtes glacés. Il a dit 'je fous direct à la poubelle'. Le pain est immonde", s'est-elle plaint.

"Il est très fatigué"

Selon Isabelle Balkany, son mari était "content" de l'avoir vue. "Cela lui donnait l'impression qu'on était ensemble. Quarante-cinq minutes cela peut paraître court mais au bout de 43 ans de vie commune, on n'a plus besoin de beaucoup de mots." 

"Il est très fatigué et souffre énormément de son dos mais il est médicalement très suivi et je l'ai trouvé égal à lui-même: serein et déterminé", s'est-elle rassurée.

Incarcéré dans le quartier VIP de la Santé, Patrick Balkany est dans une cellule individuelle, équipée d'un téléphone fixe, via lequel il peut appeler quatre numéros (dont ceux de ses deux avocats), et d'une télévision.

Jules Pecnard