BFMTV

Bouches-du-Rhône: la piste du règlement de comptes privilégiée pour un homicide à la Ciotat

Un ruban au siège de la police de Reims, le 1er avril 2016. (Photo d'illustration)

Un ruban au siège de la police de Reims, le 1er avril 2016. (Photo d'illustration) - François Nascimbeni - AFP

La victime a été abattue lundi soir près d'un hypermarché de La Ciotat. Le mode opératoire laisse penser à un règlement de comptes.

La piste du règlement de comptes sur fond de trafic de drogues est privilégiée pour l'homicide par balles d'un homme de 28 ans lundi soir à La Ciotat (Bouches-du-Rhône), rapporte l'AFP ce mardi de source policière.

La victime, un homme connu des services de police notamment pour des faits liés au trafic de stupéfiants, a été touchée aux alentours de 19h par plusieurs balles de kalachnikov près d'un hypermarché.

L'auteur des faits en fuite

L'homme, qui se trouvait sur son scooter, a été atteint par des tirs en provenance d'une voiture. Touché à l'abdomen, il est décédé sur place. L'auteur des faits est en fuite. L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Marseille, l'autopsie de la victime devant avoir lieu ce mardi. 

"La piste du règlement de comptes est privilégiée au vu du mode opératoire employé, de l'arme utilisée et des antécédents judiciaires de la victime", a précisé une source policière.

Il s'agit du onzième homicide depuis le début de l'année dans les Bouches-du-Rhône. En 2016, 34 personnes ont été tuées par armes à feu dans le département, la plupart dans des règlements de compte liés au banditisme ou au narco-banditisme. 

L.A., avec AFP