BFMTV

Attentat de Montrouge: "Si je n'avais pas eu mon accident, Clarissa Jean-Philippe serait en vie"

Anne se souvient de l'attentat de Montrouge, trois mois après.

Anne se souvient de l'attentat de Montrouge, trois mois après. - BFMTV

Anne a eu un accident de voiture à Montrouge, le lendemain de l'attentat contre Charlie Hebdo. C'est peu après cet accident qu'est tuée la jeune policière Clarissa Jean-Philippe par Amedy Coulibaly. 

L'émotion est encore très vive chez Anne. Le 8 janvier dernier à 8 heures, au lendemain de l'attentat de Charlie Hebdo, elle se rend à son travail en voiture. Une seconde d'inattention et elle percute une autre voiture à Montrouge, et termine en travers de la route. Un accident sans gravité, mais la conductrice est choquée. Sur les lieux, deux policiers interviennent. L'un d'eux est Clarissa Jean-Philippe, une jeune policière municipale de 26 ans: "elle a cherché à me rassurer, en me disant que tout le monde allait bien, que l'essentiel était là", se souvient Anne.

Puis brutalement, c'est le chaos sur les lieux de l'accident. "Je reconnais le bruit d'une arme à feu. Ce qui m'a fait me protéger, c'est un monsieur qui m'a dit 'il y a un tueur, il a tué la policière, cachez-vous'", se souvient la jeune femme.

"Je penserai toujours à Clarissa et sa famille"

A ce moment-là, malgré les tirs et les cris, Anne et les autres témoins de la scène espèrent encore que la jeune policière a survécu. Ils sont conduits à l'hôpital où ils finiront par apprendre le décès de la jeune femme. "Une chaîne d'info annonce la mort de Clarissa. Et là je me souviendrai toujours du cri de l'agent de police. Je me dis que si je n'avais pas eu mon accident, elle serait encore en vie", commente-t-elle.

Anne n'a pas pu reprendre le travail tout de suite après l'accident. Un appel des policiers en charge de l'enquête tentera de la réconforter. "La police m'a dit que cet homme était armé, qu'il avait un projet. Qu'il y avait une école juive juste à côté de là où j'ai eu mon accident, et que l'accident a perturbé ses plans. A défaut de pouvoir tuer les enfants d'une école juive, il a tué une policière". Le lendemain de l'attaque de Montrouge, Amedy Coulibaly, auteur du coup de feu qui a tué Clarissa Jean-Philippe, se retranchera dans l'Hypercacher de la porte de Vincennes, où il tuera quatre autres personnes.

Anne a envoyé des fleurs aux proches de Clarissa Jean-Philippe lors de son enterrement. "Ma dernière pensée c'est pour Clarissa et sa famille. Je penserai toujours à eux".

A. K.