BFMTV

Attaque à la préfecture de police: le parquet national antiterroriste saisi

-

- - RMC

Le parquet national antiterroriste s'est saisi ce vendredi de l'enquête ouverte après l'attaque commise jeudi à la Préfecture de police de Paris.

Au lendemain de l'attaque au couteau qui a fait quatre morts à la préfecture de police de Paris, le parquet national antiterroriste (PNAT) s'est saisi de l'enquête, a indiqué vendredi le PNAT à BFMTV. Selon nos informations, c'est l'exploitation du téléphone d'un individu dont l'identité n'a pas été dévoilée et les échanges entre ce dernier et l'assaillant qui ont conduit à cette saisine.

L'enquête de flagrance, jusque-là sous la houlette du parquet de Paris, a été reprise sous les qualifications d'"assassinat et tentative d'assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste" ainsi que pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle".

Les investigations ont été confiées à la brigade criminelle de la Direction régionale de la police judiciaire de Paris (DRPJ), la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) et la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), selon cette même source.

Michaël Harpon, informaticien de 45 ans employé au sein de la Direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP) s'en est pris, armé d'un couteau de cuisine, à deux policiers et un agents de la DRPP, avant de s'attaquer à deux femmes dans l'escalier, atteignant mortellement quatre personnes et en blessant gravement une cinquième.

C'est dans la cour du bâtiment que l'agent administratif a été neutralisé par un policier de la Direction de l'ordre public et de la circulation (DOPC), qui l'a abattu avec son arme de service après l'avoir sommé de lâcher son couteau.

Sarah-Lou Cohen avec Clarisse Martin