BFMTV

Agressions de contrôleurs du stationnement: 10 plaintes déposées à Paris

Depuis janvier, plusieurs agents du stationnement ont été victimes d'agression à Paris.

Depuis janvier, plusieurs agents du stationnement ont été victimes d'agression à Paris. - BFM Paris

Depuis janvier, dix plaintes ont été déposées après des agressions d'agents du stationnement de la société Moovia à Paris.

Ils n'ont pas toujours un métier facile. Les nouveaux agents du stationnement qui circulent dans les rues de Paris depuis le mois de janvier sont aussi la cible d'automobilistes mécontents. "L'agressivité envers ces salariés est réelle", a souligné mardi au Conseil de Paris Christophe Najdovski, maire-adjoint en charge des Transports.

Si plusieurs dérives ont été constatées depuis la mise en place de la réforme du stationnement comme le contrôle positif au cannabis de deux agents, ces mêmes agents de terrain sont aussi confrontés à l'agressivité des automobilistes verbalisés.

"Pour les seuls salariés de Moovia (l'une des deux sociétés prestataires, ndlr), dix plaintes pour agression ont été déposées depuis 5 mois et 113 jours d'arrêt de travail ont été prononcés", a précisé Christophe Najdovski qui a souhaité leur apporter son "soutien". 

"Doublement" des recettes du stationnement

L'adjoint d'Anne Hidalgo a par ailleurs dessiné les contours d'un bilan plutôt positif de la réforme du stationnement, dans l'attente de chiffres plus précis. Après cinq mois de mise en place, le renforcement des contrôles aurait eu pour effet selon lui de libérer "davantage de places" et permettrait aussi aux automobilistes de trouver une place plus rapidement. 

Les recettes de stationnement pour la ville sont quant à elles "proches du doublement" par rapport à celles de l'année dernière. Avant la réforme, la mairie de Paris estimait à 90% le taux d'automobilistes ne payant pas leur stationnement. 

C. B