BFMTV

Agression de 7 surveillants à Mont-de-Marsan: le détenu est "suivi" pour radicalisation

Un détenu a agressé des surveillants à la prison de Mont-de-Marsan.

Un détenu a agressé des surveillants à la prison de Mont-de-Marsan. - AFP

Le détenu a été condamné pour un meurtre dans une affaire de droit commun mais se serait radicalisé en prison.

Une nouvelle agression qui s'est produite dans un contexte déjà ultra-tendu. Le détenu qui a attaqué sept surveillants de la prison de Mont-de-Marsan, dans les Landes, "est suivi pour des actes de radicalisation", a indiqué sur BFMTV Fabio Cologni, délégué FO pénitentiaire. "C'est au-delà de la provocation, ça a été très violent", a décrit le syndicaliste, réclamant des solutions concrètes au gouvernement.

Selon le témoignage de gardiens agressés, le détenu a crié "Allahou akbar" au moment de l'agression.

Lundi après midi, alors qu'il était conduit à la salle de sport avec un sac, le détenu a déclenché le portique de sécurité. Les surveillants ont voulu procéder à sa fouille, comme le règlement l'impose, l'homme, condamné pour meurtre dans une affaire de droit commun, s'est énervé et a blessé les agents. Le ministère de la Justice a toutefois confirmé que le détenu était suivi au titre de la radicalisation.

"Il n'y a pas de problème de surpopulation carcérale dans cet établissement: avec 199 agents pour 650 détenus, ni de manque de moyens", a ajouté la Chancellerie.

Trois surveillants souffrent de fractures et quatre autres de contusions multiples, a détaillé un délégué CGT à l'AFP. Le ministère parle de cinq blessés. Tous ont bénéficié d'une prise en charge médicale et psychologique et ont pu regagner leur domicile. Le détenu a lui été placé en garde à vue et devrait passer en comparution immédiate.

J.C.